Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 16:02

 

 

Présentation

Il s'agit d'une nouvelle à la chute assez surprenante car brutale. Elle laisse le lecteur pétri d'interrogations. Les thèmes abordés sont ceux du voyage, de la mer et des marins, de l'argent, du jeu et de la tricherie.

Les lieux évoqués sont Brest et la route des Indes.

La structure du texte est particulière puisqu'il s'agit d'un récit enchâssé. Le narrateur évoque les mésaventures de son meilleur ami, Roger.

Les personnages sont peu nombreux : le narrateur est marin et capitaine, Roger, son ami est marin, Gabrielle est actrice et aime l'argent, elle est la maîtresse de Roger.

 

Résumé

Alors que tout le monde s'ennuie à bord d'un navire, le capitaine commence un récit mettant en scène son meilleur ami, Roger, lieutenant de marine.

D'abord, il raconte la rencontre de Roger avec Gabrielle, une jeune actrice au fort caractère. Il est tombé amoureux d'elle après avoir défendu son honneur alors qu'elle venait d'être insultée par une garnison d'officiers (elle avait refusé de faire sur scène ce qu'ils lui demandaient). Provoqués en duel par Roger, l'un fut tué, d'autres furent blessés. Le narrateur mentionne sa participation à la scène et garde le souvenir d'un beau combat. Après cela, Gabrielle et Roger vivent ensemble confortablement.

Un jour, Roger rencontre un officier hollandais. Les deux hommes font de grandes parties de tric-trac. Une fois, alors que Roger a tout perdu, la chance tourne et il récupère tout son argent. Il apprend le lendemain que le Hollandais s'est brûlé la cervelle. Il en ressent une grande culpabilité et avoue à Gabrielle qu'il a triché. Celle-ci le condamne dans un premier temps, puis change d'avis. Quant au narrateur, il tente aussi de rassurer son ami et de l'empêcher de mettre fin à ses jours. Finalement, tous deux embarquent sur un navire de guerre, c'est une solution trouvée pour éviter le pire. Au cours du voyage, Roger avoue à son ami qu'il n'a pas triché pour Gabrielle mais pour le plaisir de gagner. Alors qu'un bataille avec un autre navire s'annonce, Roger obtient la promesse de son ami de l'aider à mourir en le jetant par-dessus bord s'il se retrouve gravement blessé, sans espérance de guérison. Il s'agit d'une alternative au suicide. Lors de la bataille, Roger est gravement blessé et alors que le narrateur s'apprête à dire à ceux qui l'écoutent sur le bateau ( retour au moment présent), il est interrompu par un enseigne à bord qui signale une baleine.

On ne s'est donc pas comment est mort Roger!

Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 22:08

 

manet-edouard-001.jpgPrésentation

 

Ce roman a été publié en 1886, c'est le 14ème de la série des Rougon-Macquart (qui en contient 20).

 

Dans l'ébauche de son roman, Zola écrit : "Avec Claude Lantier, je veux peindre la lutte de l'artiste contre la nature, l'effort de la création dans l'oeuvre d'art, effort de sang et de larmes pour donner sa chair, faire de la vie : toujours en bataille avec le vrai et toujours vaincu, la lutte contre l'ange. En un mot, j'y raconterai ma vie entière de production, ce perpétuel accouchement si douloureux ; mais je grandirai le sujet par le drame, par Claude qui ne se contente jamais, qui s'exaspère de ne pouvoir accoucher son génie et qui se tue à la fin devant son oeuvre irréalisée."

L’ouvrage nous entraîne dans le monde de l’art et des artistes, à travers le portrait d’un peintre maudit, Claude Lantier, qui ressemble sur plusieurs points à Paul Cézanne, grand ami de Zola, et qui se brouillera avec l’écrivain après la publication du roman.

 

Résumé

 

CHAPITRE I (pp. 29-52)

 

Un soir d'orage, au mois de juillet, alors qu'il rentre dans son atelier, Claude découvre une jeune fille qui s'est réfugiée sous le porche. Elle lui demande l'hospitalité, lui expliquant qu'elle se retrouve seule et perdue dans Paris. Elle vient de province et se rendait à l'origine à Passy pour être lectrice chez une vieille dame. Un problème lié à la circulation des trains l'en a empêchée. Il est d'abord étonné et ne croit pas à cette histoire, mais il accepte finalement d'héberger la jeune fille. Il lui laisse son lit.

Le lendemain matin, lorsqu'il se réveille après une mauvaise nuit liée à la présence de la jeune femme dans son atelier, il la découvre à moitié dénudée ( il fait très chaud). Attendri et étonnée par sa fraîcheur et sa candeur, il entreprend son portrait au pastel. Ce portrait n'est pas terminé lorsqu'elle se réveille et elle se montre opposée à ce travail. Elle finit cependant par laisser le peintre terminer son travail. Le peintre et son modèle conversent et la jeune fille lui donne les détails de ses mésaventures de la veille. Elle se nomme Christine. Une certaine complicité s'instaure entre eux. Puis la jeune fille décide de rejoindre Passy, le peintre tente de la retenir, au moins pour le déjeuner, lui propose de la raccompagner sur un bout de chemin mais Christine refuse et le laisse seul dans son atelier. Il éprouve à la fois de la déception et de la colère.

 

CHAPITRE II (pp. 53- 79)

 

Midi vient de sonner lorsque le meilleur ami de Claude, Pierre Sandoz, arrive dans l'atelier. Il sert de modèle au peintre pour réduire les frais de ce dernier. Les deux amis sont heureux ensemble et ils parlent beaucoup pendant que l'un travaille et l'autre pose. Ils se connaissent depuis l'enfance et se rappellent leurs bons souvenirs, leurs amis communs, les farces qu'ils ont faites au collège. Ils insistent aussi sur les moments de bonheur qu'ils ont connus en parcourant la campagne du Sud de la France (Plassans) et leur admiration pour la nature.

Claude peint tout en réfléchissant à son travail, à ce que doit être une oeuvre, il ressent beaucoup d'hésitation quant à ses productions. A l'heure du diner, Dubuche, un ami des deux autres, architecte, arrive dans l'atelier pour prendre le repas avec eux. Il est étonné par les oeuvres de Claude et cela alimente leur conversation. Du coup, le peintre se remet avec acharnement au travail sans s'intéresser aux deux autres ni à leur envie d'aller diner.

Le père Malgras, marchand de tableaux, arrive dans l'atelier. On comprend que cet homme est un filou qui ne cherche qu'à gagner de l'argent sans prendre trop de risques. Après avoir flatté puis dévalorisé le peintre et son travail, il réussit à lui acheter à petit prix une petite toile qu'il est sûr de revendre. Les trois amis quittent ensuite l'atelier pour prendre leur repas. Claude est à la traîne, souffrant et insatisfait : il vient de gratter une partie du tableau sur lequel il travaille, qu'il trouvait ratée.

 

CHAPITRE III (pp. 79- 113)

 

Claude commence la semaine en étant tourmenté par les doutes quant à son travail. Le jeudi, pour ne pas rester seul, il se rejoint ses amis artistes et tente de prendre du bon temps avec eux. Ensemble, ils font une longue promenade dans Paris, discutent de leurs pratiques artistiques, des femmes qui les entourent, de leurs connaissances. Ils passent leur soirée chez Sandoz qui les invitent à déguster un gigot. Lorsque Claude rentre chez lui, il a repris confiance en lui et est maintenant persuadé qu'il va réussir à faire un chef d'oeuvre.

 

CHAPITRE IV ( pp. 113- 142)

 

Claude est dans son atelier lorsqu'il reçoit la visite de Christine. Il n'espérait plus la revoir, même s'il avait beaucoup pensé à elle après leur rencontre. Cette visite se termine par une incompréhension : la jeune femme n'aime pas la grande toile qu'elle a vue dans l'atelier, elle a l'impression d'y être représentée et le résultat ne lui plaît pas. Cependant, quelques temps plus tard, elle retourne voir Claude puis prend l'habitude de se rendre dans son atelier régulièrement. Peu à peu, ils se connaissent, ils parlent beaucoup ensemble. Christine évoque son enfance ou la manière dont elle vit chez la vieille dame qui l'emploie pour lui faire la lecture. Pendant ce temps, Claude continue de travailler sur sa grande peinture, celle sur laquelle il a représenté un visage de femme en s'inspirant de celui de Christine. Seulement, il ne peut plus avancer car il ne parvient pas à peindre de façon satisfaisante le corps sous cette tête. Pourtant, plusieurs femmes posent pour lui, mais aucune ne lui convient. Il n'ose demander à Delphine de se dévêtir pour lui servir de modèle et il est de plus en plus tourmenté. Finalement, il le fait et, à sa grande surprise, entend une réponse affirmative. Sa peinture trouve un nouvel élan et c'est dans un élan de tendresse qu'il donne son premier baiser à la jeune femme.

 

Pour comprendre le roman, cliquez sur le lien suivant qui vous donnera des pistes que j'ai trouvées intéressantes...

link http://pharouest.ac-rennes.fr/e352009U/lycee/lettres/pajennou/accsau.htm

Repost 0
Published by Everina - dans Romans du XIXème
commenter cet article
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 18:06

 

La nuit de Valognes

E. E. Schmitt

 

Présentation de la pièce

 

Cette œuvre est la première pièce de l'auteur. Il l'a écrite alors qu'il n'avait que 29 ans en 1989. E. E. Schmitt propose ici une version moderne du mythe de Don Juan qu'il transpose de manière très personnelle dans un nouveau contexte.

 

Résumé

 

L'action se déroule au milieu du XVIIIème siècle. Un soir, quatre femmes arrivent les unes après les autres dans un château de Normandie qui paraît abandonné. Ce sont d'anciennes victimes de Don Juan. Elles ont été convoquées et sont réunies par la duchesse de Vaubricourt qui souhaite organiser le procès du séducteur. Elle a prévu son châtiment : il devra épouser sa dernière victime, une jeune fille prénommée Angélique et filleule de la duchesse. Don Juan arrive. Un échange de questions et de réponses a lieu avec les femmes qui, dans un premier temps, nient toutes avoir été des victimes du séducteur. Ce dernier est très cinglant avec elles, mais en entendant le nom de sa dernière victime, il change de ton et accepte le procès et la réparation.

Le procès se prépare. Don Juan s'interroge sur lui-même et son valet Sganarelle joue le rôle de sa conscience. Il est étonné par la sanction prévue pour son maître. Au cours d'une discussion mouvementée avec Angélique, Don Juan lui annonce qu'il accepte de l'épouser mais il affirme aussi qu'il ne l'aime pas. Pour lui plaisir et engagement n'ont rien en commun. Comprenant que le mariage est pour Don Juan sans importance, Angélique tente de le faire changer d'avis en lui donnant une définition de l'amour et en expliquant ses bénéfices pour les êtres qui s'aiment. Il éprouve de l'émotion. Il quitte la pièce. La duchesse, cachée, a tout entendu et annonce aux autres femmes l'abandon du procès qui n'a plus lieu d'être.

Don Juan survient, vieilli, transformé et méconnaissable. Le procès aura lieu mais il change de chef d'accusation : on jugera le traître lui-même! Sganarelle prend la parole pour démontrer que ce changement est une ruse pour échapper au mariage. Don Juan doit s'expliquer. Un retour en arrière se produit et fait assister les spectateurs à l'étrange rencontre de Don Juan et du chevalier, frère d'Angélique. Don Juan l'a d'abord pris pour une statue, puis ils se sont parlé et une amitié est née entre eux. Mais un jour, le chevalier disparaît. Il semble être devenu fou et se montre avec une prostituée. Angélique vient l'apprendre à Don Juan qui en profite pour la séduire. Elle lutte puis cède. Elle se croît aimée. Le chevalier retrouve Don Juan pour se battre en duel : ce n'est pas un acte de vengeance comme on pourrait le croire mais un suicide déguisé. Il se jette sur l'épée de Don Juan et mourra dans ses bras après que les deux hommes se sont déclaré leur amour.

Transformé par cette expérience qui l'a ouvert à l'autre, Don Juan souhaite faire le bonheur d'Angélique. Elle refuse car c'est l'autre Don Juan qu'elle aimait, le "vrai". Tandis que les femmes réalisent ce qui s'est passé, Don Juan part pour mener une vie nouvelle.

 

 

Repost 0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 12:22

 

le-jeu-de-l-ange-carlos-ruiz-zafon.jpgJe n'avais pas encore lu de roman de Carlos Ruiz Zafon et Le Jeu de l'ange (publié en France en 2009) était dans ma PAL depuis un bon moment. J'avais entendu beaucoup de bien de L'Ombre du vent, traduit et publié en France quelques années plus tôt. Mais je ne l'avais pas eu entre les mains. Alors, je me lançai dans celui-là avec envie, espérant bien être embarquée dans un "page-turner".

Ce fut le cas dans les premières dizaines de pages. Le récit se déroule à Barcelone au début des années 1920 et la ville et son atmosphère y sont très bien décrites. On a envie de déambuler dans ses rues avec David, le personnage principal, on ressent avec lui la douceur du vent. Quand il entre dans sa librairie préférée pour y trouver refuge, l'odeur des vieux livres nous chatouille le nez... J'ai aussi beaucoup aimé un passage situé au début du récit faisant l'éloge de la lecture. David, encore enfant nous parle de sa passion avec simplicité et on se retrouve un peu en lui : "Les mots et le mystère de leur science cachée me fascinaient et m'apparaissaient comme une clé permettant d'ouvrir un monde infini, bien loin de cette maison, de ces rues et de ces jours opaques où, j'en avais l'intuition, ne m'attendait qu'un avenir sant intérêt" (p. 43 de l'éd. Robert Laffont).

Mais peu à peu, la tournure fantastique des événements m'a dérangée. On a du mal à croire à cette apparition du Diable et surtout, on ne comprend ce qu'Il attend de David. Ce dernier doit écrire un livre pour son nouveau maître afin de sauver sa vie (c'est l'objet du pacte), certes, mais les motivations de l'éditeur venu de l'au-delà sont bien confuses : il faut créer une "nouvelle religion universelle", d'accord mais comment? Dans quel but? On ne le comprend pas vraiment... Le Diable prend pourtant beaucoup la parole pour l'expliquer dans de longs passages assez rébarbatifs avec un vocabulaire si abstrait qu'elles m'ont rapidement fait décrocher et donner l'envie de sauter ces pages ( je ne l'ai pas fait pourtant car j'espérais ne pas rester dans ce flou).

L'écriture aussi est souvent un peu épaisse : je n'aime pas trouver des "de par" dans les romans que je lis...Et enfin, certains personnages très caricaturaux m'ont déplu car leur personnalité, leurs attitudes ne présentent pas de réel intérêt dans l'intrigue. Pour moi, les deux plus inintéressants sont les deux sbires du policier qui mènent l'enquête sur les meurtres qui émaillent le parcours de David. Christina, la femme qu'il aime, me paraît à la fois imprévisible et vraiment caricaturale dans son comportement : que veut-elle? Que cherche-t-elle? Elle ne le sait pas elle-même. Qu'apporte-t-elle à l'intrigue? Aux personnages? A l'inverse, Isabella, l'autre personnage féminin du roman apporte une certaine fraîcheur au texte par son côté anticonformiste et joyeux.

Cette lecture n'est finalement pas désagréable mais elle laisse une dernière impression décevante car les dernières pages racontant la fuite du héros nous font penser aux dernières minutes d'un film d'action hollywoodien : le ton est radicalement différent de celui plus réaliste et plus attirant du début du récit.

Repost 0
Published by Everina - dans Romans actuels
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 16:05

 

Après le tremblement de terre 

de Haruki Murakami

 

Apres-le-tremblement-de-terre.jpgLe récent tremblement de terre au Japon m'a fait penser à un recueil de nouvelles que j'ai lues l'été dernier et que j'ai trouvées très émouvantes. Elles évoquent, souvent de manière très indirecte, le terrible tremblement de terre de Kobe qui a eu lieu en 1995. Cette catastrophe est le lien qui unit les personnages de ces récits. ceux-ci sont tous différents, de tous âges, de toutes conditions, mais toujours attachants. Ce sont une femme et son fils de 25 ans vivant ensemble qui voient leur quotidien brusquement bouleversé, une femme médecin endocrinologue qui se demande ce qui est arrivé à l'homme qu'elle aimait, ou encore un crapaud de plus de deux mètres de haut qui dit avoir le pouvoir de sauver la ville de Tokyo du tremblement...Tous ont vu leur destin lié de près ou de loin au seisme...

Ces nouvelles portent des noms surprenants :"Un OVNI a atterri à Kushiro" ou "Galette au miel" qui éveillent notre curiosité parce qu'il sont peu explicites et ne semblent avoir de rapport avec le tremblement de terre.

Ces récits nous divertissent et nous font rêver en mêlant les registres merveilleux, lyrique et tragique. L'ensemble est écrit avec beaucoup de poésie et propose un regard nouveau sur le rapport entre les hommes et les catastrophes naturelles qu'ils sont amenés à subir.

 

L'auteur, Haruki Murakami, est reconnu comme l'un des plus grands auteurs japonais contemporains et il ses écrits sont traduits dans de nombreuses langues. Il est aussi pressenti comme étant potenteillement un futur lauréat du prix Nobel de littérature.

Repost 0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 16:11

 

Il s'agit d'un assez court récit écrit en langue anglaise par Robert Louis Stevenson, paru en 1886. L'auteur a affirmé qu'un de ses cauchemars l'avait inspiré pour trouver le sujet de cette histoire appartenant au genre fantastique.

 

Jekyll.jpgLe récit se déroule à Londres dans les années 18.. Une nuit, Mr utterson, notaire, et son ami Mr Enfield se promènent dans les rues de la ville. Ils passent devant une porte qui rappelle à Mr Enfield un étrange fait dont il a été témoin : l'agression d'une jeune fille par un dénommé Mr Hyde, homme à l'apparence repoussante et effrayante. Un peu plus tard, Mr Utterson apprend que Mr Hyde est lié à un de ses proches amis, le docteur Jekyll. Ce dernier lui par ailleurs envoyé un étrange testament dans lequel il déclare léguer l'ensemble de sa fortune à son ami Mr Hyde après sa mort. Le docteur Jekyll est un personnage aimé et apprécié de tous. Il a l'habitude de recevoir ses amis. Mais au fil du récit, son caractère change et il devient de plus en plus renfermé et solitaire. Utterson tente de se rapprocher de lui pour comprendre ce changement de comportement. D'autant qu'un crime vient d'être commis ( il s'agit du meurtre d'une personne politiquement influente) et que la canne de Jekyll a été retrouvée sur les lieux de l'agression. Utterson est de plus en plus inquiet.

Un jour, un de leurs amis communs, le docteur Lanyon, est victime d'un mal étrange. Il meurt rapidement sans que personne ne sache ce qui l'a bouleversé à ce point. Le soir de ses funérailles, Utterson découvre une lettre écrite par Lanyon qu'il ne peut cependant pas décacheter avant la mort de Jekyll, selon les dernières volontés de son ami. Il la conserve précieusement.

Plus tard, Poole, le fidèle maître de maison de Jekyll, vient chercher le notaire car tous les domestiques sont terrifiés par le comportement du docteur : il reste cloîtré dans son cabinet et exige d'eux qu'ils aillent chercher un ingrédient qui lui est indispensable. Le notaire se rend chez le docteur, enfonce la porte du cabinet et découvre le corps de Hyde, mort dans des vêtements trop grands pour lui. Utterson fouille le bureau de son ami et découvre une lettre que Jekyll lui a adressé dans laquelle il lui demande de lire la lettre écrite par Lanyon. Tout le travail du docteur Jekill y est détaillé : en avalant un breuvage, il a réussi à séparer son âme en deux parties, l'une est bonne, l'autre mauvaise. Mais le mauvais côté, celui du méchant Hyde, a pris peu à peu le dessus sur le gentil Jekyll à tel point qu'il ne peut redevenir ce qu'il était. Ainsi, le médecin déclare préférer la mort plutôt que d'être l'incarnation du mal pur. Utterson garde secrètes toutes ces informations pour ne pas salir la mémoire de son ami.

Repost 0
Published by Everina - dans Romans du XIXème
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 21:40

 

Cabot-Caboche est un roman de Daniel Pennac. Publié en 1982 et conseillé aux enfants de plus de 11 ans. Le scénario et l’intrigue sont structurés de manière à laisser une place à l’humour. On y est confronté aux sentiments d’un chien vis-à-vis du monde humain et on se rend compte qu’un chien peut être bien plus qu’un simple animal de compagnie et devenir un véritable ami.

 


cabot.gif

RÉSUMÉ DÉTAILLÉ

 

CHAPITRE 1

Le chien vit chez le Grand Musc et la Poivrée. Il est condamné à rester dans la cuisine s'il ne mange pas sa soupe.

CHAPITRE 2

Le chien, tout comme Pomme, la fille du Grand Musc et de la Poivrée, a compris que quelque chose ne tourne pas rond à la maison.

CHAPITRE 3

Retour en arrière : le chien se souvient de ses vacances avec ses maîtres à Nice lorsqu'il courait sur la plage après les mouettes sans jamais parvenir à les attraper.

Retour en arrière qui projette dans une période encore plus ancienne: le chien repense à sa naissance et à la manière dont les hommes ont voulu le noyer tellement ils le trouvaient laid.

CHAPITRE 4

Suite du dernier retour en arrière : Après avoir été plongé dans l'eau, le chien se retrouve dans une décharge, évanoui. Gueule-Noire vient à son secours et lui apprend à reconnaître les odeurs pour pouvoir s'en sortir. Mais la décharge reste un lieu dangereux : lors du déchargement d'un camion-benne, Gueule-Noire est tuée par la chute d'un frigo.

CHAPITRE 5

Le chien prend la décision de quitter la décharge pour aller en ville.

CHAPITRE 6

Arrivé en ville, il manque de se faire écraser alors qu'il traverse pour entrer dans une boucherie. Le boucher le recueille et lui propose de l'adopter. Le chien refuse car il cherche une maîtresse.

CHAPITRE 7

Le chien tente de se faire adopter par deux maîtresses différentes mais à chaque fois, c'est un échec. Il s'endort finalement dans un bac à fleurs.

CHAPITRE 8

Le chien décide de retourner chez le boucher mais, alors qu'il déambule dans les rues, il est capturé par la fourrière.

CHAPITRE 9

Le chien se trouve au milieu d'autres chiens dans le camion de la fourrière et il apprend ce qui les attend.

CHAPITRE 10

Alors qu'il est à la fourrière, le chien entend des hommes venir chercher les "chiens du 3ème jour", ceux destinés à la mort. Il n'oubliera jamais cet épisode ( qui va provoquer chez lui de terribles cauchemars).

CHAPITRE 11

C'est le 2ème jour de fourrière pour le chien, celui des adoptions. L'un des chiens est choisi : le Nasillard.

CHAPITRE 12

Le troisième jour, un couple de touriste arrive avec sa fille. Celle-ci, capricieuse, choisit le chien et aucun autre. Ce dernier n'a pas vraiment envie de les suivre.

CHAPITRE 13

La petite fille prend le chien dans ses bras pour l'emmener : il remarque qu'elle sent la pomme.

CHAPITRE 14

Le chien est marqué par la vision du camion noir qui a emmené les autres à l'abattoir. Le chien est triste et angoissé mais la petite fille sait le consoler lorsqu'il pleure.

CHAPITRE 15

La petite fille a une voix intérieure que le chien entend. Tous deux, ils aiment courir sur la plage, accompagnée de la Poivrée (c'est ainsi que le chien désigne la mère de l'enfant qui passe son temps à s'asperger de parfum). Le père est surnommé "Le grand Musc" et l'enfant "Pomme" par le chien.

 

CHAPITRE 16

Un autre bon souvenir est évoqué par le chien : celui de la cérémonie de baptême. C'est à ce moment que Pomme a décidé que son chien porterait le nom de "Le chien".

CHAPITRE 17

La famille rentre de vacances : elle rejoint Paris par l'autoroute en voiture.

CHAPITRE 18

La famille vit en appartement et, très rapidement, le chien se rend compte qu'il dérange tout le monde, même Pomme le délaisse.

CHAPITRE 19

La vie pour le chien est devenue insupportable, seul Le Grand Musc accepte de le sortir mais seulement en 4ème vitesse. Le chien prend la décision de partir et de tous les quitter.

CHAPITRE 20

Le chien s'échappe par une fenêtre et se retrouve seul dans l'immensité parisienne. Il suit des gens, monte dans le métro, puis se retrouve dans la rue alors que la nuit est tombée. Il se met à hurler.

CHAPITRE 21

Un chien arrive et lui demande ce qui lui arrive et la cause de ses hurlements. Ils font connaissance, l'autre s'appelle Le Hyéneux (à cause de son physique particulier). Ils font un bout de route ensemble.

CHAPITRE 22

Le Hyéneux prend le chien sous sa protection et le conduit chez son maître, Le Sanglier. Ce dernier accepte de l'accueillir chez lui. Ensemble, les deux chiens accompagnent Le Sanglier puis font de longues balades dans Paris.

CHAPITRE 23

Le Hyéneux lui explique que son maître n'est pas un maître mais un ami. Il lui apprend tout un tas de choses sur les hommes, notamment de quelle manière il doit s'y prendre pour les séduire.

CHAPITRE 24

Le Hyéneux fait observer les enfants au chien pour que ce dernier comprenne mieux le comportement et le caractère des hommes.

CHAPITRE 25

Mais le chien est submergé par tant de bonheur et lorsqu'il est pris d'un terrible accès de tristesse, Le Hyéneux lui propose de sortir faire un tour. Tous deux se retrouvent dehors à la tombée de la nuit.

CHAPITRE 26

Après avoir volé une volaille, les deux amis se rendent dans un cimetière.

CHAPITRE 27

Ils y retrouvent d'autres chiens et chats avec lesquels ils passent de merveilleux moments. Le Chien, au moment de partir, leur dit que ce moment était tellement agréable qu'il s'est cru dans un rêve. A la demande du Hyéneux, un des chats lui donne un coup de griffe pour qu'il comprenne qu'il n'était pas dans un rêve. A partir de là, le chien est capable d'apprécier les bons moments et est libéré de ses angoisses.

 

CHAPITRE 28

Le chien est de nouveau seul dans Paris car il a choisi de quitter ses amis. Il erre, il est devenu un habitué de la sortie des écoles pour regarder passer les enfants.

Un jour, il entend une voix l'appeler : il s'agit de celle de Pomme. Mais le chien se montre beaucoup moins docile, il appris à résister et il sait maintenant se faire désirer. Il finit tout de même par suivre la fillette et rentre avec elle.

CHAPITRE 29

Pomme et le chien s'entendent à merveille mais les parents de l'enfant n'apprécient pas du tout le retour du chien. Le Hyéneux, que le chien continue de voir lors de ses escapades en solitaire, lui conseille de dresser aussi les parents de Pomme.

CHAPITRE 30

Les parents supportent de moins en moins le chien. Pour leur prochain départ en vacances, ils annoncent, joyeux, qu'ils emmènent le chien, mais que celui-ci voyagera seul, enfermé dans une caisse placée dans leur caravane.

Ici se termine le retour en arrière commencé depuis le chapitre 3.

CHAPITRE 31

La famille ne prend pas l'autoroute pour partir en vacances. Le voyage est confortable jusqu'au premier arrêt : le convoi repart sans le chien qui vient d'être extrait de la caravane par deux mains gantées de noir. Ce sont celles de deux camionneurs qui semblent avoir obéi aux ordres du Grand Musc. Le chien est retenu prisonnier dans un camion mais, de peur, il se vide sur son ravisseur. Ce dernier, de rage, le balance par la fenêtre du véhicule.

CHAPITRE 32

Le chien reprend connaissance : il est à la fois très abattu et très en colère. Il décide de rentrer à Paris pour retrouver ses maîtres.

CHAPITRE 33

Arrivé à Paris, il se rend chez le Sanglier qui le soigne et le retape.

CHAPITRE 34

Après deux jours de sommeil, le chien se réveille très inquiet car il pense qu'il a perdu trop de temps pour réaliser sa vengeance. Mais le Hyéneux a tout prévu : il a rassemblé tous leurs amis pour qu'ils lui apportent leur aide.

CHAPITRE 35

Les animaux parviennent à entrer dans l'appartement de Pomme.

CHAPITRE 36

L'appartement est impeccable, les animaux le saccagent. Seule la chambre de Pomme est épargnée, elle est même spécialement décorée par un des chats.

CHAPITRE 37

Le chien attend dans l'appartement dévasté, seul.

CHAPITRE 38

Lorsque les parents de Pomme entrent, ils sont déjà effondrés de chagrin si bien qu'ils remarquent à peine les ravages dans leur appartement. Pomme est très affaiblie. Elle explique au chien que, depuis qu'il a disparu elle fait une grève de la faim.

CHAPITRE 39

Maintenant le chien est intégré dans la famille, Pomme est rétablie et tout le monde est heureux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 10:17

 

lignes-de-faille.jpgRoman publié en 2006 qui a reçu le prix Fémina.

 

Ce roman est composé de quatre parties qui forment chacune quatre récits distincts mais que l'on peut cependant relier les uns aux autres.

Chaque récit est fait par un narrateur âgé de six ans. Tous sont issus de la même famille, chacun étant le descendant du suivant.

Le roman s'ouvre avec le récit de Sol en 2004. C'est un enfant californien à la personnalité atypique et choyé par sa maman. Le récit suivant est celui de son père, Randall, âgé de six ans en 1982. Il vit à New-York chez ses parents. Sa mère s'occupe peu de lui car elle consacre énormément de temps à des recherches qu'elle mène sur sa famille. Puis, c'est au tour de Sadie, âgée de six ans en 1962. Elle vit à Toronto au Canada chez ses grands-parents. Ceux-ci sont très stricts avec elle, mais un jour sa mère vient la chercher et la libère en l'emmenant vivre avec elle à New-York. Le roman s'achève par le témoignage de Kristina qui, à six ans, est confrontée à la violence de la Seconde Guerre Mondiale. Tous les narrateurs ont une particularité commune : un grain de beauté qui porte bonheur aux uns et malheur aux autres.

Ce roman est passionnant et riche et il aborde avec finesse de nombreux thèmes dont celui du secret de famille.

Repost 0
Published by Everina - dans Romans actuels
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 09:48

docteur-moreau-copie-1.jpg

 

Roman d'anticipation écrit par l'écrivain anglais H. G. Wells et publié en 1896.

 

Suite au naufrage de son bateau, Prendick, le seul survivant, est recueilli par Montgomery à bord d'un navire qui transporte une étrange cargaison et qui se dirige vers une île sauvage (avant de poursuivre sa route) : celle du docteur Moreau. Montgomery ne veut pas que Prendick se rende sur l'île mais il finit quand même par accepter sa venue.

Lorsqu'il débarque sur l'île, Prendick se rend rapidement compte qu'il s'y passe des choses extraordinaires. Ainsi, il découvre des créatures étranges qui ressemblent à la fois à des animaux et à des hommes. Il est aussi dérangé par de terribles hurlements continus qui proviennent d'un endroit fermé et inaccessible. Il comprend progressivement que les créatures qu'il a vues sont le résultat des expériences menées par le docteur Moreau. Ce dernier lui explique alors son projet : il s'agit de créer des hommes à partir d'animaux en réalisant des greffes et de multiples interventions chirurgicales – qui se révèlent très douloureuses pour les cobayes. Une fois créées, ces créatures sont lâchées dans l'île et doivent vivre selon la loi établie par le docteur Moreau. Cette loi est un ensemble de règles qui contraignent les créatures à adopter des comportements humains ( marcher debout, par exemple).

Un jour, en se promenant, les trois hommes découvrent qu'une des lois a été enfreinte lorsqu'ils trouvent le cadavre d'un lapin (il est interdit de tuer et de consommer de la viande). Ils partent à la recherche du prédateur et se rendent compte que le comportement des créatures a changé : elles sont devenues agressives et respectent de moins en moins les lois. Moreau est capturé par l’une d'entre elles et, plus tard, Montgomery et Moreau découvrent son cadavre. Peu à peu, les créatures redeviennent des bêtes et adoptent un comportement violent. Montgomery, voyant que les hommes sont en train de perdre le contrôle de la situation, devient fou et meurt à son tour.

Prendick reste le seul être humain sur l'île. Un homme-chien lui tient compagnie. Dans un premier temps, il se laisse envahir par la peur mais finalement il réussit à se faire respecter. Un jour, l'homme-chien est tué par une des créatures. Pendrick décide de quitter l'île. Il construit un radeau et parvient à s'échapper et à retourner à la civilisation. A partir de ce moment, il s'isole et vit à l'écart des hommes en se consacrant à l'étude de l'astronomie.

Repost 0
Published by Everina - dans Romans du XIXème
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 15:22

 

Roman publié en 2005.

Le roman s'ouvre sur le personnage de Franz-Georg : il a perdu une partie de sa mémoire, âgé de 10 ans, il ne se souvient plus de ses 5 premières années de vie. Seul témoin de ce passé : Magnus, son ours en peluche. Nous sommes en Allemagne, dans les derniers moments de la Seconde Guerre Mondiale. Les parents de Franz-Georg changent de nom puis disparaissent l'un après l'autre: tout d'abord, son père s'exile à l'étranger car c'est un Nazi et il risque d'être arrêté. Un jour, sa mère apprend la nouvelle de la mort de son mari et elle meurt quelques temps plus tard. Entre-temps, elle a confié son fils à son frère Lothar qui a emmené ce dernier en Angleterre. Leurs relations restent froides et superficielles. De multiples questions sur son identité le préoccupent. Il a compris une chose : son père nazi a exercé la médecine sur les prisonniers des camps.

Devenu un jeune adulte, amoureux d'une femme qui l'a à peine remarqué, il quitte l'Europe pour le Mexique, sur les traces de son père. Là-bas, il fait la connaissance et s'éprend de May, une femme mariée à un homosexuel. Victime d'une insolation, des bribes de son passé lui reviennent en mémoire. May et lui nouent une relation sereine et épanouissante qui dure une dizaine d'années. Pendant cette période, il découvre qu'il n'est pas le fils de ses parents allemands, que ces derniers l'ont adopté. En hommage à son ours en peluche, il prend le nom de Magnus, changeant une nouvelle fois d'identité. Un jour, May succombe des suites d'une grave maladie et le jeune homme se retrouve seul. Il choisit donc de rentrer en Angleterre, pour prendre soin de son oncle qui a vieilli. Il y retrouve Peggy, son premier amour. Elle vit seule, ayant perdu son mari. Celle-ci cherche un professeur d'allemand. Magnus se propose et ils se voient régulièrement. Ils tombent amoureux et quittent l'Angleterre pour s'installer à Vienne.

Un soir, alors qu'ils dînent dans un restaurant de la ville, Magnus entend et reconnaît la voix de son père : ce dernier, qu'il croyait mort, occupe un table proche de la sienne. Sorti du restaurant, il fait passer un message à son père pour lui faire comprendre qu'il l'a reconnu. L'ancien nazi prend peur et, au volant de sa voiture, il percute Magnus et sa compagne. Peggy est tuée et Magnus reste handicapé. Son père se suicide peu après.

Perdu et fatigué, Magnus s'installe en France où il choisit de vivre dans un endroit retiré. Il fait tout de même la connaissance d'un moine qui l'aidera et l'éclairera avant de mourir à son tour. A la fin du récit, Magnus est devenu assez serein et quitte le monde, reposé, ayant enfin pu laisser les interrogations sur son passé derrière lui.

Repost 0
Published by Everina - dans Romans actuels
commenter cet article

Profil

  • Everina
  • J'adore lire... Je dévore une soixantaine de livres par an, surtout des romans. Je lis des classiques français, des textes actuels et de la littérature anglo-saxonne.
J'aimerais partager mes coups de coeur, mes lectures du moment, mes résumés..
  • J'adore lire... Je dévore une soixantaine de livres par an, surtout des romans. Je lis des classiques français, des textes actuels et de la littérature anglo-saxonne. J'aimerais partager mes coups de coeur, mes lectures du moment, mes résumés..

La liste de Léo, 10 ans

ete-2009-257.jpgLéo est en CM2. Ce qu'il préfère lire, ce sont les ouvrages documentaires. Les techniques, il adore... Cependant, de temps en temps, il se plonge dans un roman. Ah oui,j'oubliais, il adore lire et relire les Tom Tom et Nana.


En ce moment son livre préféré, c'est Comprendre comment ça marche aux éditions  NATHAN.images-copie-2

Il a lu aussi un roman policier : Gare au carnage, Amédée Petipotage, écrit par Jean-Loup Crépeau.
images-copie-3

images-copie-23.jpg

Petit roman portable de Rachel Hausfater et Yaël Hassan: C'est l'histoire -en quelques dizaines de pages- de Chloé qui perd son  portable. Quelqu'un le ramasse et nous voilà en train de suivre le parcours du téléphone...
Ce texte est un dialogue très rythmé entre différents personnages. Il est très facile à lire, le vocabulaire y est très actuel ( un peu comme le téléphone). Et il n'y a aucune description. Impossible de le lâcher avant que Chloé ait enfin retrouvé son objet préféré et indispensable... Lecture-plaisir garantie...
images-copie-57.jpg
En ce moment, il lit La Sixième de Suzie Morgenstern et c'est d'actualité car il ne reste que quelques mois avant de faire le grand saut...

Rechercher

La liste de Roméo, 15 ans

Roméo vient d'eete-2009-137.jpgntrer en seconde en septembre. Ce n'est pas un gros bosseur mais il est passionné par le 7ème art. Alors, au lieu de lire, il préfère regarder des films. je peux vous dire qu'il en a vu! et qu'il en voit encore et encore... Son genre préféré, cest le film d'horreur, d'ailleurs, il adore aussi en tourner. Il imagine des scénarios terribles dans lesquels il met son entourage à contribution. Chacun des membres de la famille a droit à son rôle. Quant aux lieux de tournage... ils dépendent de l'endroit où on se trouve. En Bretagne, dans l'Aveyron, à la maison. Ses films, ou au moins leur bande-annonce sont en ligne...
Heureusement, depuis peu, il se tourne vers d'autres genres...


Bon de temps en temps, il est bien obligé de lire, au moins pour le cours de français.

images-copie-9.jpg


Récemment, il a bien aimé Le Joueur d'échec de S. Zweig.
Il adore Le portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde. En plus, il a travaillé sur une adaptation cinématographique en classe...

images-copie-10.jpg

Actuellement, il lit ( de force, pour le lycée ) Les Souffrances du Jeune Werther de Goethe.

Oeuvre tout d'abord anonyme publiée en 1774 par un libraire en Allemagne. Ce récit par lettres fut un scandale, accusé de faire l'apologie du suicide.

Cela n'empêche par le succès du texte, en Allemagne d'abord puis au delà des frontières et Mme de Staël écrira que Werther a causé plus de suicides que la plus belle femme du monde...

Voir le résumé des toutes premières lettres...images-copie-45.jpg

 

La liste de Salomé, 16 mois...

img719.jpg

















UN LIVRE A LIRE ET A CHANTER

"L'était une petite poule grise ...
images-copie-4.jpg


images-copie-6.jpg
Mais aussi
Un petit livre cartonné...
"Oh! le petit chat!
images-copie-7.jpg
Bonjour, le petit chat!"



images-copie-8.jpg
Sans oublier

La Maison du Petit Chaperon rouge

(éd. Casterman)

"Dans la maison du petit chaperon rouge, le loup s'est déguisé en grand-mère, après l'avoir mangée..."

Des illustrations et un texte rigolos pour revisiter ce conte classique de Perrault.

animôme (l'école des loisirs)images-copie-44.jpg
"Moi c'est Gaston
le p'tit cochon
et j'ai la queue
en tire-bouchon
.
Plein de couleurs, un texte court de quatre vers associé à chaque dessin d'animal à la manière d'une comptine. L'ensemble est joyeux et chantant. Livre cartonné.
Salomé adore et nous le met souvent entre les mains...







ZOOM SUR... Mon coup de coeur

images-copie-46.jpg

images-copie-47.jpgLe mec de la tombe d'à côté
Roman suédois qui traduit en de nombreuses langues. C'est un grand succès, paraît-il ( source : les éditeurs ).
 Paru en 2009 chez Actes Sud. 7,5 euros. 253p.

En ce moment, je lis...


Gatsby le Magnifique

F. Scott Fitzgeraldimages-copie-41.jpg

Que lire au lycée?

Que lire quand on est élève de lycée?
Pas facile  de choisir un livre qui soit sympa et qui permette en même temps de se constituer une petite culture littéraire pour réussir les épreuves du bac.

Voici quelques idées de lectures... réparties en trois catégories :
- pour les "picoreurs",
- pour les "appétits modérés",
- pour les "boulimiques"...