Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 13:16

 

"Le grand chagrin de M. Chabre était de ne pas avoir d'enfant."

M. Chabre est un bourgeois, ancien marchand de grains, d'une bonne quarantaine d'années qui, depuis qu'il a épousé la belle Estelle de vingt ans sa cadette, quatre ansplus tôt, se désole de l'absence d'enfant. Le médecin qu'il consulte lui indique qu'il faut manger des coquillages pour remédier à ce problème et conseille au couple un séjour à la mer. Le mari, près de ses sous, choisit par économie de se rendre dans un village en bord de mer près de Guérande avec sa femme.

Les premiers jours passés sur place sont monotones mais M. Chabre veille à respecter son régime avec beaucoup de détermination. Le couple fait rapidement la connaissance de Hector, un jeune homme du pays issu d'une bonne famille. M. Chabre, tout à son régime, ne remarque pas la complicité qui ne tarde pas à s'installer entre sa femme et le jeune homme. Cela commence lors d'une longue baignade en mer, puis les jeunes gens entreprennent de longues ballades sur la plage, suivis du mari qui s'ennuie et qui est obsédé par l'idée de se noyer.

Un jour, la veille de leur retour chez eux, le couple est Hector, décident de faire une dernière grande promenade en bord de mer et de profiter ainsi d'une toute dernière pêche. Mais surpris par le marée montante Estelle et Hector sont obligés de se réfugier dans une grotte alors que le mari est resté loin d'eux, sur des rochers en hauteur. Les jeunes gens se rapprochent et on entend le vent du soir qui emporte "des soupirs". Pendant ce temps, M. Chabre mange des coquillages à s'en donner une indigestion.

"Neuf mois après son retour à Paris, la belle Mme Chabre accouchait d'un garçon." Quant au mari, il n'aurait "jamais pensé que les coquillages eussent une pareille vertu".

19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 15:10

Zola s'inspire d'un fait divers tragique arrivé en 1875. Récit publié en 1885.

" Je m'appelle Louis Roubieu. J'ai soixante-dix ans, et je suis né au village de Saint-Jory, à quelques lieues de Toulouse, en amont de la Garonne". Suite du texte : link

crue-de-la-garonne.jpg

Le patriarche, à la tête d'une famille prospère et unie de paysans raconte la manière dont une inondation liée à une crue de la Garonne a détruit tous les biens matériels et provoqué la mort de tous ses descendants. Il est le seul survivant et fait un récit de cette catastrophe en mêlant les registres dramatiques ( vont-ils s'en sortir, l'eau monte inexorablement et menace leur vie ), pathétique ( les personnages perdent tous leurs biens et sont victimes les uns à la suite dess autres de l'eau qui ruine leur vie heureuse ), et tragique ( seul le narrateur survit, les personnages n'ont pu lutter contre leur destin ). L'action se déroule sur une douzaine d'heures, commence en fin d'après-midi et se termine réellement le lendemain matin. 

7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 08:19

Nouvelle publiée en 1882 dans Les contes du jour et de la nuit.

La nouvelle s'ouvre par une scène qui se déroule au tribunal : Georges Louis dit Le Bourgeois, exerçant la profession de menuisier, est accusé du meurtre d'un couple de deux mondains, plus tout jeunes, retrouvés enlacés dans la  rivière près de Chatou. Il ne nie pas les faits et justifie son acte en répétant : "Je les ai tués parce que j'ai voulu les tuer". Lavocat a choisi de plaider la folie.

Mais l'homme prend finalement la parole pour expliquer les circonstances de son crime. Enfant, il a été abandonné car sa mère s'est retrouvée enceinte lors d'une relation adultère alors qu'elle était jeune mariée. Des années plus tard, deux ans avant le crime, son père entre chez lui pour lui confier des travaux de menuiserie. Puis, l'homme prend l'habitude de venir régulièrement. Un an plus tard, il amène sa femme qui dans un premier temps, se comporte étrangement.

Georges décide de se renseigner et comprend que les mystérieux visiteurs sont ses parents naturels. Sa mère, devenue veuve, s'est mariée avec son père biologique. Un soir, elle lui indique qu'elle lui veut du bien. Elle précise qu'elle a été mariée contre son gré et qu'elle ne veut pas qu'il lui arrive la même chose. Elle lui propose sa dot. Il a la confirmation de ses soupçons. Cependant, le couple nie être ses parents. Ils sortent et Georges les suit. C'est à ce moment qu'il commet le crime.

Il commet ainsi un double parricide fortuit, dû à la violence de ses émotions et aux circonstances. Enfant abandonné et avide d'être reconnu par ses parents biologiques, il est plein de dépit et de colère devant leur rejet apeuré. Il agit en état de légitime défense en tuant son père ( qui l'a attaqué et pointe un revolver sur lui) et pris de panique en tuant sa mère. Il ne s'agit pas ici de vengeance même s'il en veut à ses parents de lui avoir permis de venir au monde.

Le narrateur précise à la fin de la nouvelle que l'affaire est reportée à la session suivante, suite à la révélation du menuisier.

 

7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 16:19

 

 

CHAPITRE I

Le récit commence au château du baron de Thunder-ten-tronckh en Westphalie. Celui-ci y vit avec sa femme et sa fille Cunégonde âgée de 17ans et son fils. Avec eux se trouvent Candide, un jeune homme aux mœurs les plus douces ( il serait le neveu du baron?) et le précepteur Pangloss.

Un jour, Candide et Cunégonde ont une relation intime. Le baron les surprend, Candide est chassé du château.

CHAPITRE II

Candide est recruté par l'armée bulgare.

CHAPITRE III

Candide découvre les horreurs de la guerre. Il déserte et arrive en Hollande. Il rencontre Jacques l'anabaptiste ( adepte d'un mouvement religieux allemand qui ne baptise que les adultes et demande un retour à une vie plus en phase avec les saintes Écritures) alors qu'il fait l'aumône. Ce dernier l'emmène chez lui, le soigne et le nourrit.

CHAPITRE IV

Candide rencontre le lendemain un misérable gueux : il s'agit de Pangloss. Ce dernier lui apprend que Cunégonde est morte, éventrée par les soldats bulgares. Il en est de même pour la baronne et le baron. Le philosophe est atteint d'une maladie vénérienne qu'il tient de Paquette, la suivante du château. Il est en train de mourir mais il reste optimiste. Malgré cela Candide le fait guérir à ses dépens avec l'aide de l'anabaptiste.

CHAPITRE V

Les deux amis et l'anabaptiste embarquent pour le Portugal. Ils affrontent une terrible tempête qui projette Jacques par-dessus bord suite à une querelle avec un matelot. Finalement le vaisseau s’entrouvre et Candide et Pangloss dérivent sur une planche jusqu'au rivage. Le matelot querelleur nage et est sauvé aussi. A peine sur terre, ils subissent un terrible tremblement de terre. Candide et Pangloss sont arrêtés par un membre de l'inquisition.

CHAPITRE VI

Il est fait un auto-da-fé pour empêcher les tremblements de terre. Les deux amis sont emprisonnés. Candide est fessé et Pangloss est pendu. Candide se retrouve seul après un nouveau tremblement de terre. Alors qu'il est désespéré, il rencontre une vieille qui lui demande de la suivre.

CHAPITRE VII

La vieille soigne Candide et lui amène Cunégonde. Ils sont fous de joie. Ils se racontent ce qui leur est arrivé.

CHAPITRE VIII

Cunégonde raconte son histoire : elle n'a été que blessée puis faite prisonnière par un capitaine bulgare. Puis l'homme, lassé, l'a vendue à un Juif. Elle se retrouve finalement partagée entre le grand inquisiteur et le Juif ( en fonction des jours de la semaine). Alors qu'elle est invitée à l'auto-da-fé, elle reconnaît Pangloss.

CHAPITRE IX

Le Juif Issacar se présente pour profiter de Cunégonde. Candide le tue. Il poignarde aussi le grand inquisiteur. Candide, Cunégonde et la vieille s'enfuient.

CHAPITRE X

Les trois complices voyagent jusqu'au port de Cadix. Ils sont dans une grande détresse et sans argent. Ils embarquent pour l'Amérique du Sud.

CHAPITRE XI

La vieille raconte l'histoire de sa vie : d'abord fiancée à un prince qui est rapidement empoisonné par une ancienne maîtresse. Avec sa mère, elles embarquent sur une galère où elles sont dépouillées et violées. Puis elle est faite esclave au Maroc ( avec sa mère).

CHAPITRE XII

Alors qu'elle se trouve dans une grande détresse, elle rencontre un eunuque qui parle sa langue et qui la console. Il doit rentrer après avoir accompli une mission politique et lui propose de la ramener. Mais il ne tient pas son engagement et il la conduit à Alger où il la vend. La peste se propage partout. Presque tout le monde périt, mais elle en réchappe. Elle est ensuite rachetée et menée à Tunis et dans d'autres grandes villes du monde. Après d'autres mésaventures, elle devient servante et continue de parcourir le monde.

CHAPITRE XIII

Ils arrivent à Buenos Aires. Ils rendent visite au gouverneur qui tombe amoureux de Cunégonde.

CHAPITRE XIV

Sur les conseils de son valet Cacombo, Candide quitte Cunégonde pour aller faire la guerre pour les Jésuites. Ils retrouvent le frère de Cunégonde : il est devenu commandant.

CHAPITRE XV

Candide tue le frère de Cunégonde : ce dernier ne supporte pas l'idée que le jeune homme veuille épouser sa sœur. Candide et Cacombo s'enfuient.

CHAPITRE XVI

Alors que les deux hommes prennent la direction du nord, ils se retrouvent dans une belle praire. Là, ils assistent à un scène surprenante : deux femmes sont poursuivies par des singes en poussant de drôles de cris. Candide, croyant qu'elles sont en danger, arme son fusil et tue les deux animaux. Cacambo lui apprend qu'il vient d'abattre les deux amants des jeunes filles! Les Oreillons, habitants du pays, les ligotent et comptent les dévorer. Cacambo prend la paroles et les Oreillons trouvent son discours très raisonnable. Ils gardent la vie sauve et reprennent la route.

CHAPITRE XVII

Candide et son valet arrivent au pays d'Eldorado. Ils y découvrent des richesses extraordinaires.

CHAPITRE XVIII

Ils rencontrent un vieillard qui leur expose les us et coutumes de l'Eldorado. Ils découvrent l'abondance. Ils passent un mois dans ces lieux puis repartent à la recherche de Cunégonde chargés des présents.

CHAPITRE XIX

Les deux hommes se dirigent vers la Guyane. En route, ils rencontrent un nègre de Surinam. Alors qu'il cherchent à prendre un bateau qui se dirige vers Buenos Aires, ils apprennent par un patron de vaisseau que Cunégonde est une des maîtresses favorites de Monseigneur. Candide a l'idée d'envoyer Cacambo racheter Cunégonde. Il quitte donc son maître. Le patron qui comprend que Candide a beaucoup d'argent lui en demande une grosse somme pour le transporter et quitte la rive sans lui. Le juge à qui il s'adresse pour obtenir réparation lui en soutire encore. Finalement, Candide se met à la recherche d'un honnête homme qui ferait le voyage avec lui et il rencontreun savant, Martin.

CHAPITRE XX

Tous deux s'embarquent pour Bordeaux. En mer, ils assistent au naufrage du patron qui avait volé Candide.

CHAPITRE XXI

Les deux complices approchent des côtes françaises.

CHAPITRE XXII

Candide reste peu de temps à Bordeaux car il décide d'aller à Paris. Il y attrape une maladie dont il finit par guérir. Ils profitent de la vie parisienne : ils assistent à un spectacle et Candide est mené chez une dame de qualité pour un repas mondain et Candide fait des infidélités à Cunégonde. Puis les deux hommes sont victimes d'une arrestation, suspectés d'être des "étrangers suspects" ( il s'agit du résultat d'une manipulation d'un abbé rencontré chez la dame de qualité). Grâce à quelques diamants, il retrouve la liberté et décide de partir.

CHAPITRE XXIII

Embarquement vers l'Angleterre. L'amiral Byng est fusillé alors qu'ils sont à Portsmouth. Ils prennent la route de Venise.

 

CHAPITRE XXIV

A venise, Candide reste sans nouvelle de Cacambo mais il retrouve Paquette et celle-ci lui raconte ses aventures malheureuses. Il rencontre le frère Giroflée.

CHAPITRE XXV

Candide a une entrevue avec un sénateur désabusé, le Venitien Pococuranté.

CHAPITRE XXVI

Candide retrouve Cacambo et dine avec six rois déchus.

CHAPITRE XXVII

Candide part pour Constantinople. A bord de la galère, il retrouve Pangloss et le frère de Cunégonde.

CHAPITRE XXVIII

Le frère de Cunégonde et Pangloss font le récit de leurs mésaventures.

CHAPITRE XXIX

Candide et Cunégonde se retrouvent. Cunégonde est accompagnée de la vieille.

CHAPITRE XXX

Candide et Cunégonde se marient (même si Candide n'en a plus envie). Le frère de Cunégonde est renvoyé à Rome. Candide achète une métairie : "il faut cultiver notre jardin".

3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 16:02

 

 

Présentation

Il s'agit d'une nouvelle à la chute assez surprenante car brutale. Elle laisse le lecteur pétri d'interrogations. Les thèmes abordés sont ceux du voyage, de la mer et des marins, de l'argent, du jeu et de la tricherie.

Les lieux évoqués sont Brest et la route des Indes.

La structure du texte est particulière puisqu'il s'agit d'un récit enchâssé. Le narrateur évoque les mésaventures de son meilleur ami, Roger.

Les personnages sont peu nombreux : le narrateur est marin et capitaine, Roger, son ami est marin, Gabrielle est actrice et aime l'argent, elle est la maîtresse de Roger.

 

Résumé

Alors que tout le monde s'ennuie à bord d'un navire, le capitaine commence un récit mettant en scène son meilleur ami, Roger, lieutenant de marine.

D'abord, il raconte la rencontre de Roger avec Gabrielle, une jeune actrice au fort caractère. Il est tombé amoureux d'elle après avoir défendu son honneur alors qu'elle venait d'être insultée par une garnison d'officiers (elle avait refusé de faire sur scène ce qu'ils lui demandaient). Provoqués en duel par Roger, l'un fut tué, d'autres furent blessés. Le narrateur mentionne sa participation à la scène et garde le souvenir d'un beau combat. Après cela, Gabrielle et Roger vivent ensemble confortablement.

Un jour, Roger rencontre un officier hollandais. Les deux hommes font de grandes parties de tric-trac. Une fois, alors que Roger a tout perdu, la chance tourne et il récupère tout son argent. Il apprend le lendemain que le Hollandais s'est brûlé la cervelle. Il en ressent une grande culpabilité et avoue à Gabrielle qu'il a triché. Celle-ci le condamne dans un premier temps, puis change d'avis. Quant au narrateur, il tente aussi de rassurer son ami et de l'empêcher de mettre fin à ses jours. Finalement, tous deux embarquent sur un navire de guerre, c'est une solution trouvée pour éviter le pire. Au cours du voyage, Roger avoue à son ami qu'il n'a pas triché pour Gabrielle mais pour le plaisir de gagner. Alors qu'un bataille avec un autre navire s'annonce, Roger obtient la promesse de son ami de l'aider à mourir en le jetant par-dessus bord s'il se retrouve gravement blessé, sans espérance de guérison. Il s'agit d'une alternative au suicide. Lors de la bataille, Roger est gravement blessé et alors que le narrateur s'apprête à dire à ceux qui l'écoutent sur le bateau ( retour au moment présent), il est interrompu par un enseigne à bord qui signale une baleine.

On ne s'est donc pas comment est mort Roger!

11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 16:05

 

Après le tremblement de terre 

de Haruki Murakami

 

Apres-le-tremblement-de-terre.jpgLe récent tremblement de terre au Japon m'a fait penser à un recueil de nouvelles que j'ai lues l'été dernier et que j'ai trouvées très émouvantes. Elles évoquent, souvent de manière très indirecte, le terrible tremblement de terre de Kobe qui a eu lieu en 1995. Cette catastrophe est le lien qui unit les personnages de ces récits. ceux-ci sont tous différents, de tous âges, de toutes conditions, mais toujours attachants. Ce sont une femme et son fils de 25 ans vivant ensemble qui voient leur quotidien brusquement bouleversé, une femme médecin endocrinologue qui se demande ce qui est arrivé à l'homme qu'elle aimait, ou encore un crapaud de plus de deux mètres de haut qui dit avoir le pouvoir de sauver la ville de Tokyo du tremblement...Tous ont vu leur destin lié de près ou de loin au seisme...

Ces nouvelles portent des noms surprenants :"Un OVNI a atterri à Kushiro" ou "Galette au miel" qui éveillent notre curiosité parce qu'il sont peu explicites et ne semblent avoir de rapport avec le tremblement de terre.

Ces récits nous divertissent et nous font rêver en mêlant les registres merveilleux, lyrique et tragique. L'ensemble est écrit avec beaucoup de poésie et propose un regard nouveau sur le rapport entre les hommes et les catastrophes naturelles qu'ils sont amenés à subir.

 

L'auteur, Haruki Murakami, est reconnu comme l'un des plus grands auteurs japonais contemporains et il ses écrits sont traduits dans de nombreuses langues. Il est aussi pressenti comme étant potenteillement un futur lauréat du prix Nobel de littérature.

15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 08:51

 

Dans la campagne normande, deux familles voisines, les Tuvache et les Vallin, vivent modestement. Chacune a quatre enfants et il arrive aux parents de les confondre.

Un jour, un couple aisé, au cours d'une de ses promenades, s'arrête en apercevant les enfants qui jouent dehors. La femme, Madame d'Hubière, émue, vient jouer avec eux puis prend l'habitude de leur rendre visite régulièrement. Elle décide d'adopter un des enfants (le plus jeune) et le couple fait sa demande aux parents Tuvache. Choqués, ils refusent malgré l'argent qui leur a été proposé. Alors le couple se tourne vers la famille voisine qui a un enfant du même âge. Ces derniers acceptent, attirés par les revenus qu'ils vont percevoir.

Les deux familles sont maintenant fâchées, l'une reprochant à l'autre d'avoir "vendu" son enfant.

Des années plus tard, le fils Vallin retourne voir ses parents. Ceux-ci ne le reconnaissent pas tout de suite puis ils ressentent une grande joie et une grande fierté. Leur fils est devenu riche et a réussi.

Charlot Tuvache, fou de jalousie, reproche à ses parents de ne pas avoir accepté son adoption dès années plus tôt. Dégoûté et en colère, il quitte les siens.

 

 

Nouvelle adaptée au cinéma par Manuel Poirier : Marion en 1996.

22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 13:54

madame sourdisPrésentation

Nouvelle publiée et traduite en russe en 1880 dans une revue de Saint-Petersbourg  "Le messager de l'Europe", puis parue en France en mai 1900 dans "La Grande revue".
Ce court récit évoque le milieu de la peinture et le personnage de l'artiste.

Pour imaginer cette nouvelle, l'auteur se serait inspiré d'éléments de la vie de son ami écrivain Alphonse Daudet (auteur notamment des Lettres de mon moulin ou du roman Le Petit Chose). Ce dernier avait la réputation d'un débauché et a été accusé à  multiples reprises de plagiat ( cad qu'il ne serait pas toujours l'auteur de ses textes).
Zola aurait attendu la mort de  ce dernier la nouvelle en France.

 

RESUME DE LA NOUVELLE

    Adèle, jeune femme provinciale âgée d'un peu plus d'une vingtaine d'années, décide, à la mort de son père, de bien utiliser la fortune que celui-ci lui a laissé : elle demande en mariage le peintre amateur Ferdinand Sourdis qu'elle connaît un peu et qui vient d'attirer l'attention avec une toile qu'il a peinte récemment. Sans moyens, il travaille comme pion au collège pour subvenir à ses besoins. Cette union n'est nullement dictée par l'amour car seule une complicité intellectuelle unit les deux êtres. C'est plutôt un marché que propose Adèle à Ferdinand : grâce à sa fortune, il va pouvoir se consacrer entièrement à la peinture et ils vont rejoindre ensemble la  capitale pour connaître la gloire. Ainsi, par procuration, elle va rencontrer le succès et la grande vie parisienne. Elle-même, fille d'un vendeur de matériel pour artiste, aime réaliser des aquarelles.
    A peine mariés, les deux jeunes gens s'installent à Paris mais Ferdinand peine à travailler. L'inspiration lui manque et il préfère sortir et accumuler les conquêtes. A chaque lendemain de débauche, sa femme ne lui fait aucun reproche, préférant adopter une attitude glaciale qui le fait culpabiliser. Son pouvoir sur lui se trouve ainsi augmenter de jour en  jour.
    Un jour, Ferdinand est découragé car il n'arrive pas à terminer un tableau qu'il a commencé. Sa femme prend alors un pinceau et avance le travail. Il la laisse faire et ainsi, peu à peu, elle participe à l'élaboration des toiles de son mari.
    Le peintre connaît à partir de ce moment à nouveau le succès mais personne ne sait que l'ensemble de son oeuvre est le fruit d'une collaboration avec sa femme. "Leurs" toiles se vendent de mieux en mieux, particulièrement à l'étranger. Seul un de leurs amis, Rennequin va se rendre  compte de la supercherie.
    Après quelques années, le couple regagne la province et Ferdinand, vieilli et à la santé défaillante, s'est assagi. Il peint maintenant des aquarelles, ayant renoncé à l'huile, étant totalement effacé au profit de sa femme qui réalise dorénavant la totalité des oeuvres qu'il vend.

7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 14:35

daisy_miller-henry-james.jpgIl s'agit d'une nouvelle d'une centaine de pages publiée en 1878 par l'auteur américain (naturalisé anglais à la veille de la Première Guerre Mondiale) Henry James.

Le récit débute en Suisse, près de Genève. Ses personnages - appartenant tous au milieu mondain - y viennent en voyage et s'y retrouvent avec leurs codes très ancrés, codes qui régissent leur conduite et leur emploi du temps. Parmi eux, Daisy Miller est une toute jeune femme américaine. Elle est accompagnée de sa mère et de son jeune frère. Belle et riche, elle se comporte sans respecter aucun code et son excentricité choque la vieille société européenne qui peu à peu lui ferme ses portes. Lors d'un voyage qu'elle fait à Naples, elle s'amourache d'un jeune mondain italien chasseur de dots et compromet sa réputation avec désinvolture.

Le lecteur suit le parcours d'un autre personnage : Winterbourne, un jeune homme américain présent dans le même hôtel que Daisy au début du récit. Il est immédiatement séduit par le jeune fille tout en étant intrigué par ses manières peu conventionnelles. Fasciné, il ne sait quelle attitude adopter et ne cesse d'essayer d'expliquer ce comportement qu'il ne comprend pas. Il la suivra et la retrouvera sans cesse jusqu'à la fin tragique du récit.

26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 21:15

images-copie-18La veille de Noël, des amis sont réunis dans la maison de l'un d'entre eux. Quelqu'un se met à raconter une histoire terrifiante mettant en scène un enfant. Douglas, l'un des convives, évoque une autre histoire mystérieuse qui est arrivée à une de ses amies décédée depuis. Il se fait livrer le manuscrit dans lequel elle a tout raconté et en commence la lecture...

Alors qu'elle était toute jeune, elle accepte un travbail qui consiste à s'occuper de deux enfants, Miles et Flora, neveux de son employeur (leurs parents et grand-parents sont décédés). Elle est chargée de vivre avec eux dans une grande demeure située dans la campagne anglaise et faire leur éducation. Une gouvernante et d'autres employés sont aussi présents. En prenant cet emploi, elle s'engage, à la demande de son employeur, à ne le contacter sous aucun prétexte.

A peine arrivée, elle est séduite par la petite fille. Puis, elle apprend par courrier que Miles vient  d'être renvoyé de son école, il rentre donc dans la demeure familiale. Elle ne comprend pas les raisons de ce renvoi quand elle rencontre l'enfant, elle le trouve parfait et très docile. La gouvernante qui, pourtant, connaît mieux les enfants ne semble pas  comprendre non plus...

Un soir, un premier événement étrange se produit : alors qu'elle se promène dans le jardin de la maison, la jeune employée aperçoit dans une de ses tours un homme qu'elle ne connaît pas. Elle est effrayée par cette apparition et reste abasourdie...

Profil

  • Everina
  • J'adore lire... Je dévore une soixantaine de livres par an, surtout des romans. Je lis des classiques français, des textes actuels et de la littérature anglo-saxonne.
J'aimerais partager mes coups de coeur, mes lectures du moment, mes résumés..
  • J'adore lire... Je dévore une soixantaine de livres par an, surtout des romans. Je lis des classiques français, des textes actuels et de la littérature anglo-saxonne. J'aimerais partager mes coups de coeur, mes lectures du moment, mes résumés..

La liste de Léo, 10 ans

ete-2009-257.jpgLéo est en CM2. Ce qu'il préfère lire, ce sont les ouvrages documentaires. Les techniques, il adore... Cependant, de temps en temps, il se plonge dans un roman. Ah oui,j'oubliais, il adore lire et relire les Tom Tom et Nana.


En ce moment son livre préféré, c'est Comprendre comment ça marche aux éditions  NATHAN.images-copie-2

Il a lu aussi un roman policier : Gare au carnage, Amédée Petipotage, écrit par Jean-Loup Crépeau.
images-copie-3

images-copie-23.jpg

Petit roman portable de Rachel Hausfater et Yaël Hassan: C'est l'histoire -en quelques dizaines de pages- de Chloé qui perd son  portable. Quelqu'un le ramasse et nous voilà en train de suivre le parcours du téléphone...
Ce texte est un dialogue très rythmé entre différents personnages. Il est très facile à lire, le vocabulaire y est très actuel ( un peu comme le téléphone). Et il n'y a aucune description. Impossible de le lâcher avant que Chloé ait enfin retrouvé son objet préféré et indispensable... Lecture-plaisir garantie...
images-copie-57.jpg
En ce moment, il lit La Sixième de Suzie Morgenstern et c'est d'actualité car il ne reste que quelques mois avant de faire le grand saut...

Rechercher

La liste de Roméo, 15 ans

Roméo vient d'eete-2009-137.jpgntrer en seconde en septembre. Ce n'est pas un gros bosseur mais il est passionné par le 7ème art. Alors, au lieu de lire, il préfère regarder des films. je peux vous dire qu'il en a vu! et qu'il en voit encore et encore... Son genre préféré, cest le film d'horreur, d'ailleurs, il adore aussi en tourner. Il imagine des scénarios terribles dans lesquels il met son entourage à contribution. Chacun des membres de la famille a droit à son rôle. Quant aux lieux de tournage... ils dépendent de l'endroit où on se trouve. En Bretagne, dans l'Aveyron, à la maison. Ses films, ou au moins leur bande-annonce sont en ligne...
Heureusement, depuis peu, il se tourne vers d'autres genres...


Bon de temps en temps, il est bien obligé de lire, au moins pour le cours de français.

images-copie-9.jpg


Récemment, il a bien aimé Le Joueur d'échec de S. Zweig.
Il adore Le portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde. En plus, il a travaillé sur une adaptation cinématographique en classe...

images-copie-10.jpg

Actuellement, il lit ( de force, pour le lycée ) Les Souffrances du Jeune Werther de Goethe.

Oeuvre tout d'abord anonyme publiée en 1774 par un libraire en Allemagne. Ce récit par lettres fut un scandale, accusé de faire l'apologie du suicide.

Cela n'empêche par le succès du texte, en Allemagne d'abord puis au delà des frontières et Mme de Staël écrira que Werther a causé plus de suicides que la plus belle femme du monde...

Voir le résumé des toutes premières lettres...images-copie-45.jpg

 

Archives

La liste de Salomé, 16 mois...

img719.jpg

















UN LIVRE A LIRE ET A CHANTER

"L'était une petite poule grise ...
images-copie-4.jpg


images-copie-6.jpg
Mais aussi
Un petit livre cartonné...
"Oh! le petit chat!
images-copie-7.jpg
Bonjour, le petit chat!"



images-copie-8.jpg
Sans oublier

La Maison du Petit Chaperon rouge

(éd. Casterman)

"Dans la maison du petit chaperon rouge, le loup s'est déguisé en grand-mère, après l'avoir mangée..."

Des illustrations et un texte rigolos pour revisiter ce conte classique de Perrault.

animôme (l'école des loisirs)images-copie-44.jpg
"Moi c'est Gaston
le p'tit cochon
et j'ai la queue
en tire-bouchon
.
Plein de couleurs, un texte court de quatre vers associé à chaque dessin d'animal à la manière d'une comptine. L'ensemble est joyeux et chantant. Livre cartonné.
Salomé adore et nous le met souvent entre les mains...







ZOOM SUR... Mon coup de coeur

images-copie-46.jpg

images-copie-47.jpgLe mec de la tombe d'à côté
Roman suédois qui traduit en de nombreuses langues. C'est un grand succès, paraît-il ( source : les éditeurs ).
 Paru en 2009 chez Actes Sud. 7,5 euros. 253p.

En ce moment, je lis...


Gatsby le Magnifique

F. Scott Fitzgeraldimages-copie-41.jpg

Que lire au lycée?

Que lire quand on est élève de lycée?
Pas facile  de choisir un livre qui soit sympa et qui permette en même temps de se constituer une petite culture littéraire pour réussir les épreuves du bac.

Voici quelques idées de lectures... réparties en trois catégories :
- pour les "picoreurs",
- pour les "appétits modérés",
- pour les "boulimiques"...