Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 16:22

 MYSTERE  DU JOUR :

"Je suis un poète français. Mon père a été pendu le lendemain du jour de ma naissance et ma mère a eu les deux oreilles coupées à cause des vols qu'elle avait commis..."


NOUVEL INDICE:

"Je suis né le jour de la mort de Jeanne d'Arc..."

Et pour terminer:

"J'ai écrit une ballade devenue célèbre..."

Ecrivez votre réponse dans la rubrique "commentaire" de cet article... Si vous trouvez, vous pourrez proposer une nouvelle énigme que je mettrai en ligne!

Repost 0
Published by Everina - dans Jeu
commenter cet article
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 16:13

 

images-copie-59.jpgL’Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut, aujourd’hui plus souvent appelé Manon Lescaut, est un roman faisant partie des Mémoires et Aventures d’un homme de qualité qui s’est retiré du monde (7 volumes, rédigés de 1728 à 1731. Le livre a été jugé scandaleux à deux reprises en 1733 et 1735, et saisi et condamné à être brûlé. En 1753, l’auteur publie une nouvelle édition de Manon Lescaut revue, corrigée et augmentée d’un épisode important.

Roman largement autobiographique.

PREMIERE PARTIE

Le narrateur qui revient de Rouen a la curiosité éveillée par un attroupement autour de deux voitures situées devant la porte d'une "mauvaise hôtellerie". Un archer lui apprend qu'il s'agit d'un convoi d'une douzaine de filles de joie prisonnières qui doivent se rendre au havre-de-Grâce pour embarquer pour l'Amérique. Il en remarque une qui semble être différente des autres. Elle ressemble à une personne de premier rang. Elle est très attristée. Un jeune homme est assis près du groupe, il semble suivre la jeune fille depuis son départ. Il est affligé et paraît désespéré. Il apprend au narrateur qu'il a dû payer de fortes sommes d'argent pour s'approcher d'elle, qu'il n'a plus rien, ni argent, ni monture. Le narrateur intervient auprès des gardes et obtient contre six louis d'or que les deux jeunes amants puissent se parler autant qu'ils le voudront jusqu'à leur arrivée au Havre.

 

Deux ans passent. Le narrateur, alors qu'il se trouve à Calais, rencontre le jeune homme et le reconnaît. Il est plus pâle que la première fois et en "fort mauvais équipage". Il lui propose de l'attendre au Lion d'or, auberge où il réside.

Lorsqu'ils se retrouvent, le jeune homme lui fait le récit de ce qui lui est arrivé.

 

(Récit enchâssé, narration interne)

 

Alors que le jeune homme –son nom est des Grieux- vient de terminer ses études de philosophie, il rencontre une jeune fille qui le séduit immédiatement. Cette dernière est à Amiens car elle se prépare à entrer au couvent, forcée par ses parents. Les deux jeunes gens se déclarent leur amour et décident de prendre la fuite le lendemain. Tiberge, le meilleur ami de des Grieux, lui demande de renoncer à ce projet sous peine de le dénoncer. L'autre réussit à le tromper et quitte la ville avec celle qu'il aime. Elle s'appelle Manon Lescaut.

Ils arrivent à Paris après avoir consommé leur amour. Le jeune homme dit à Manon qu'il souhaite se réconcilier avec son père, notamment pour pouvoir se marier et pour des raisons financières. Celle-ci refuse. Elle trouve elle-même de l'argent.

Trois semaines plus tard, alors qu'il rentre chez lui, le narrateur apprend par la domestique qu'elle n'a pu lui ouvrir immédiatement la porte car elle devait attendre le départ de Monsieur B. Il est très inquiet mais finit par se rassurer. Lors du dîner, Manon est triste. Trois hommes se présentent chez eux et emmènent le jeune homme chez son père. Ce dernier dit à son fils qu'il lui pardonne s'il change de conduite. Il lui apprend que c'est par l'intermédiaire de Monsieur B. qu'il l'a retrouvé. L'amant est effondré par la trahison et l'infidélité de sa maîtresse.

Six mois passent. Le jeune homme lit et étudie. Tiberge vient lui rendre visite et lui apprend qu'il l'a poursuivi après sa disparition. Cela lui a permis de retrouver Manon. Il a lui aussi constaté qu'elle fréquentait Monsieur B.

Des grieux décide d'embrasser une carrière religieuse. Il quitte la maison familiale pour se rendre à Paris, accompagné de Tiberge. Il devient l'abbé des Grieux et, pendant près d'un an, mène une vie exemplaire.

Un jour, alors qu'il vient de donner un exercice public à la Sorbonne, l'abbé reçoit la visite de Manon. Ils tombent dans les bras l'un de l'autre et elle justifie sa relation avec Monsieur B. par l'argent qu'il lui donnait. L'abbé quitte tout pour elle et les deux amants vont s'installer à Chaillot, un village voisin de Paris. Elle lui promet de ne plus revoir Monsieur B. Plus tard, ils louent un grand appartement à Paris pour plus de commodités.

Le frère de Manon, qui se fait simplement appeler Lescaut, les retrouve et vit à leurs crochets. Un incendie qui se déclare dans la maison de Chaillot brûle toutes leurs économies. Des Grieux ne veut pas l'annoncer à Manon et se tourne vers Lescaut pour trouver une solution. Ce dernier lui propose la prostitution de Manon ou la sienne ( il propose au jeune homme de se mettre en relation avec une vieille dame qu'il connaît). L'autre refuse et se tourne vers Tiberge. Ce dernier lui prête de l'argent non sans difficultés et en échange demande à être informé du lieu où se trouve son ami.

Puis, il se met à jouer et gagne de l'argent ce qui lui permet de louer une maison garnie. Parallèlement, Tiberge lui fait la morale, mais sans résultat. Un jour, les domestiques des deux amants volent tout l'argent qu'ils possèdent. Manon décide de "travailler" sur les conseils de son frère pour remédier à cette situation : elle fréquente M. de G... M.... Lescaut apprend au jeune homme que le vieil amant va louer une maison pour Manon et des Grieux s'il se fait passer pour le jeune frère de sa maîtresse. Il accepte mais Manon, sous les reproches de son amant, décide de duper l'homme qui souhaite les entretenir. Après avoir profité de ses largesses, ils l'abandonnent. Trois jours plus tard, ils sont arrêtés. Le chevalier des Grieux est enfermé à Saint-Lazare et un ecclésiastique s'occupe de lui.

M. de G... M... vient lui rendre visite et lui apprend que Manon est enfermée à l'Hôpital Général. De rage, le jeune homme tente de l'étrangler. Il est du coup davantage resserré. Le supérieur apprend l'histoire de des Grieux et, compatissant, il autorise les visites de Tiberge. Ce dernier, à son insu, va remettre une lettre au frère de Manon. Lescaut rend visite au prisonnier et réfléchit aux moyens de le faire s'évader. Il lui fournit un pistolet. Le chevalier parvient à s'enfuir après avoir menacé le supérieur avec son pistolet et tué un domestique qui tentait de les en empêcher. Son prochain objectif est de faire libérer Manon.

Pour ce faire, il décide de rencontrer le fils d'un des administrateurs, M. de T... à qui il compte demander d'intervenir. Les deux hommes deviennent amis, M.de T... lui donne de l'argent et lui permet de rendre visite à Manon. L'évasion est prévue pour le lendemain. Elle réussit mais le cocher qui les a transportés est furieux car il n'a pas été payé comme promis. Le soir même, Lescaut est tué d'un coup de pistolet. Les amoureux quittent la capitale, sans ressources, vers Chaillot.

Des Grieux se tourne vers Tiberge pour obtenir de l'argent. Ce dernier lui conseille de renouer avec son père, le chevalier accepte et rédige une lettre qu'il lui envoie. Puis, il se rend chez M. de T... qui lui apprend qu'il n'est pas recherché et que Lescaut a été assassiné après avoir gagné une forte somme d'argent au jeu. Les deux hommes quittent Paris pour Chaillot.

 

DEUXIEME PARTIE

 

Un valet informe des Grieux que Manon voit un "Prince" lorsqu'elle va se promener au bois de Boulogne. Mais les inquiétudes du jeune homme sont contrées par Manon elle-même; elle fait venir le Prince chez eux et lui présente des Grieux en lui déclarant qu'elle ne peut aimer que son chevalier. Ce dernier est vivement ému.

Un jour, le fils de M. de G... M... (l'ancien vieil amant de Manon) vient leur rendre visite en toute amitié. Il tombe sous le charme de la jeune femme et fait part à M. de T... de sa volonté de l'entretenir. Les deux amants en sont informés et la jeune fille décide de lui jouer un mauvais tour. Elle accepte les présents de l'homme et se rend à l'inauguration de son hôtel particulier parisien avec l'intention de rejoindre ensuite des Grieux (qui est au courant de ce plan) en emportant le plus de biens possible.

Mais elle ne fait pas ce qu'elle avait promis et propose à la place à son amant de profiter de la jeune fille qu'elle a choisie pour porter la lettre qu'elle lui a envoyée ( lettre dans laquelle elle lui dit qu'elle ne viendra pas). Il refuse et se met à réfléchir. Il demande à M. de T... de s'occuper de G... M... pour lui permettre de rencontrer Manon. Il la retrouve chez elle et elle lui apprend que son nouvel amant lui a demandé où en étaient les sentiments du jeune homme. Elle lui a répondu que leur amour s'était un peu refroidi. A la suite de cela, il aurait proposé de lui envoyer une nouvelle maîtresse ( la jeune fille qui portait la lettre). Il pense aussi à faire travailler le chevalier pour lui. Le cocher arrive et leur tend une lettre qui fait part des projets de M. de T... : ce dernier propose de faire arrêter G... M... pour se venger de lui. Les deux amants font exécuter ce projet et l'homme est kidnappé par des hommes envoyés par des Grieux. Mais on valet, témoin de la scène va informer le père du jeune homme qui prévient la police puis décide de se rendre chez Manon. Les deux jeunes gens sont arrêtés puis incarcérés. Au Châtelet, Des Grieux reçoit la visite de son père. Celui-ci lui reproche vigoureusement sa conduite mais lui pardonne. Il veut cependant tout faire pour le libérer, il veut aussi éloigner Manon et obtient qu’elle soit exilée en Amérique. Libéré, des Grieux apprend l’horrible nouvelle. La rupture entre le père et le fils semble définitive. Désespéré après de vaines démarches pour libérer Manon, Des Grieux obtient, moyennant finance, la permission de suivre Manon. C'est à ce moment qu'il a rencontré pour la première fois l’Homme de qualité à Pacy, deux ans plus tôt.

 

Des Grieux s’embarque comme volontaire à bord du vaisseau qui emporte Manon en Amérique. Grâce à la confiance du capitaine, il peut entourer Manon de ses soins. Après deux mois de traversée, le bateau arrive à La Nouvelle-Orléans. Le capitaine renseigne le gouverneur sur la situation de des Grieux et de Manon. L’accueil du gouverneur est sympathique et il leur trouve un logement. Manon reconnaît la gentillesse de des Grieux et lui promet qu’elle a changé. Les deux amants décident enfin de se marier.

Or, le neveu du gouverneur aime Manon. Apprenant qu’elle est libre, il la réclame pour lui. Il se bat en duel avec des Grieux qui le blesse. Croyant avoir tué son adversaire, des Grieux s’enfuit dans le désert avec Manon où elle meurt d’épuisement. Des Grieux l’ensevelit, se couche sur sa tombe pour mourir.

 

Retrouvé par Tiberge parti à sa recherche, des Grieux revient en France neuf mois après la mort de Manon. De retour en France, il apprend la mort de son père, tué par le chagrin. C’est à ce moment-là qu'il rencontre l’Homme de qualité, à qui il vient de faire ce long récit.

Repost 0
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 14:45

Cet article est en cours d'élaboration... Voici le début du résumé.images-copie-16

 

Chap 1 : Le déclin de Manchester House

James Houghton vit avec sa femme et sa fille Alvina à Woodhouse, petite ville minière située près d'Easwood. Il rêve de faire fortune. Il commence par diriger une boutique de tissus mais le nombre de ses ventes n'est jamais très important et ne cesse de décliner. Malgré des aménagements et des opérations de promotions, il ne parvient pas à s'enrichir.

Il consacre une grande partie de son temps à ses affaires et sa femme, de santé fragile- est souvent seule avec sa fille. L'épouse développe une maladie du coeur. Miss Frost, la gouvernante, s'occupe beaucoup d'Alvina avec qui elle entretient une relation complice. Miss Pinegar vit aussi avec eux, elle a été recrutée comme chef de l'atelier confection et sert dans la boutique le vendredi soir.

 

Chap 2 : L'essor d'Alvina Houghton

Alvina vit dans le cocon familial plus ou moins à l'abri des échecs professionnels de son père. A 23 ans, elle rencontre un Australien, Graham, venu à Edimburg, faire ses études de médecine. Malgré  le scepticisme de sa famille, Alvina annonce qu'elle va l'épouser et aller vivre en Australie. Mais, au dernier moment, elle se ravise, ayant pris conscience qu'elle n'est pas amoureuse.

 

Chap 3 : La sage-femme

Peu après cette décision, Alvina décide d'apprendre le métier de sage-femme. Elle quitte Woodhouse pour l'internat d'Islington dans lequel elle sera formée. Elle va y mener une vie plutôt agréable -malgré les horreurs liées à son métier-, entourée de médecins aux manières taquines et peu distinguées. Sans jamais céder à leurs avances, elle s'amuse beaucoup avec eux.

A la fin de ses études, elle rentre chez elle avec l'idée de faire fortune à Woodhouse.

 

Chap 4 : Mort de deux femmes

Contrairement à ce qu'elle avait imaginé, Alvina ne peut faire fortune dans sa ville ( on ne paie pas une sage-femme pour accoucher, surtout  si c'est une femme que l'on connaît ). Elle doit rapidement se résigner à rester chez elle pour s'occuper du foyer. Sa mère, très affaiblie par la maladie, meurt. Puis, c'est au tour de Miss Frost.

 

Chap 5 : Le soupirant

James a une nouvelle idée en tête : il veut aménager leur maison pour en faire une pension de famille luxueuse. A cette occasion, il demande aux ouvriers locaux d'établir des devis pour fixer le montant des travaux d'aménagement. Alvina, qui ne peut se résoudre à de telles transformations et qui est persuadée que ce projet va se solder par un échec, demande au plombier de surévaluer les devis. Il accepte et elle se lie d'une certaine amitié avec sa famille. Ainsi, elle rencontre son frère Albert qui se met à lui faire la cour. Au début, le trouvant simplement étrange, elle le laisse faire, mais un jour elle réalise qu'il la dégoûte et elle l'éconduit.

 

Chap 6 : L'ultime entreprise de Houghton

Commencent alors pour Alvina de longues années de solitude.

Repost 0
Published by Everina - dans Romans du XXème
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 08:18

images-copie-15 Dernier roman de Ian Mc Ewan, auteur anglais reconnu, né en 1948. On a beaucoup entendu parler de ce roman quand il est sorti en France en 2009.

Ce récit commence bien. Un homme et une femme fraîchement mariés dînent ensemble dans un hôtel situé face à la plage de Chesil. Nous sommes en Angleterre en 1962.

Les points de vue des deux personnages, Edward et Florence, se succèdent. L'impatience de l'homme, pressé de consommer le mariage s'oppose à la froideur et à l'angoisse de la femme qui tente de cacher ce qu'elle ressent. Les phrases s'enchaînent, le temps avance lentement.

Le lecteur est impatient de savoir comment va se dérouler leur rencontre charnelle. Ces deux jeunes mariés sont tellement différents. Cependant, dès les premières pages, il se doute que cette relation, contrairement aux apparences, n'a rien d'idyllique.

La fin du récit est, à mon goût, trop rapide, comme si l'auteur n'était plus intéressé par ses personnages sitôt leur nuit de noces passée. Le sommaire final qui résume la vie des deux personnages est inutile car trop rapide et n'apportant pas grand chose au récit.

En lisant Sur la plage de Chesil, je me suis dit que le sujet traité aurait pu être le point de départ d'un roman plus développé, reflet d'une époque dans laquelle des  personnages englués par des normes sociales auraient tenté d'être heureux...

 

 

Repost 0
Published by Everina - dans Romans actuels
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 15:13

J'ai acheté ce livre un peu au hasard, sans en avoir entendu parler avant, et je ne le regrette pas, c'est une véritable découverte. L'auteur est un hongrois, Miklos Banffy, qui écrit dans les années 30, mais le monde dans lequel il nous plonge est celui de l'empire austro-hongrois du début du XXème siècle (l'histoire débute en 1904). Ce qui est remarquable, c'est l'ancrage des personnages dans le contexte historique de ce monde en déclin : c'est leur histoire, mais aussi celle de cet empire finissant, de cette société qui fonce vers l'effondrement mais refuse de le voir, et s'étourdit dans toutes sortes de divertissements. On entre en profondeur dans la Hongrie, et plus précisément dans la Transylvanie des années 1900, la société, la vie politique, mais aussi les paysages, la nature, tout cela à travers les vies d'un certain nombre de personnages. Bref, un roman fresque (750 pages), profond mais jamais ennuyeux. Il y a un côté "Guépard" dans cette chronique d'une mort annoncée (même si ce n'est pas la même époque). J'ai lu que ce titre est en fait le premier d'une trilogie (qui s'achève évidemment avec la guerre de 14), mais la suite, qui s'appelle "Vous étiez trop légers" est pour l'instant indisponible ! Je ne manquerai pas de vous tenir au courant.

Repost 0
Published by Sylvie - dans Romans du XXème
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 14:35

Ce gros roman (plus de 800 pages) de Wilkie Collins, paru en1862, est un excellent roman d'aventure, et à mon avis son meilleur livre. On dit souvent que cet auteur est l'ancêtre ou le précurseur du roman policier. Ici il s'agit plutôt de roman à suspense, très bien construit, avec des personnages certes moins fouillés que dans George Eliot (par exemple), mais pas caricaturaux ni stéréotypés, même s'il y a bien sûr des jeunes filles innocentes et des vilains très méchants. L'histoire est la suivante : l'héroïne, Magdalen, se retrouve, à 18 ans, orpheline et dépossédée de tout, y compris de son nom, à la suite d'une sombre histoire de famille que je vous laisse le soin de découvrir. Elle va donc se battre, par tous les moyens, y compris les moins honnêtes, pour recouvrer son honneur. Sur sa longue route elle va croiser un tas de personnages, amis ou ennemis, dont certains sont très réussis : le louche capitaine Wragge, par exemple, et sa grande femme un peu simplette, ou bien l'inquiétante Mrs Lecount, intendante à la poigne de fer d'un héritier fin de race.... On ne s'ennuie pas une seconde, et comme souvent avec Wilkie Collins, il est difficile de s'arrêter quand on a commencé...


Repost 0
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 09:49

images-copie-6Ce polar, j'ai mis le nez dedans après avoir lu un petit article à son sujet dans mon magazine télé préféré, Télérama.
Il y était question des problèmes judiciaires auxquels est confrontée l'auteur : " Un carré de magasins spécialisés dans la vente de tissus à Montmartre réclament 2 millions de dommages et intérêts à l'éditeur (du roman)". Ma curiosoté a tout de suite été éveillée car il était précisé un peu plus loin dans ce même article que Parigramme, la maison d'édition, aurait "attenté à l'image" des boutiques du quartier parisien.
Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de polar, un peu lassée par le genre. Mais celui-ci n'est vraiment pas décevant. Le lecteur est tout de suite plongé dans l'univers des boutiques de tissus et, dès les premières pages, ses sens sont sollicités : la vue avec la description des couleurs, les bruits quand le narrateur rend compte de l'agitation du quartier mais aussi, et surtout, le toucher, ce qui est plus inhabituel. On aime imaginer les sensations provoquées par un éventuel contact avec les étoffes évoquées...
La narration est aussi intéressante car elle promène le lecteur d'un personnage à l'autres et ceux-ci sont assez attachants, pour des raisons différentes. Au delà de l'intrigue, une belle galerie de portraits est créée.
Reste l'intrigue, qui finalement passe un peu au second plan, comme c'est souvent le cas dans les polars. Elle reste bien ficelée et cohérente.
L'ensemble du roman montre que son auteure s'est bien documentée et le résultat est très réaliste. D'où certainement ces soucis judiciaires...

Epilogue le 9 avril devant le tribunal correctionnel de Paris.

Repost 0
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 09:28

images-copie-12C'est l'histoire de Cal Ormond, 15 ans et déjà fugitif... On nous apprend que son père est mort mais on ne sait pas comment. La veille du nouvel an, il reçoit un avertissement terrifiant : "Ils ont tué ton père et et tuerons aussi!" Il doit donc se cacher tout de suite.
Le lecteur va suivre ses aventures au jour le jour pendant 12 mois. A chaque mois correspond un titre. Le récit est rempli d'actions et se lit à toute allure.
Dites-moi ce que vous en pensez...
et rendez-vous sur le site link pour plus d'infos...

La suite dans les prochains épisodes:
images-copie-13.jpgimages-copie-14.jpg

Repost 0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 15:06
Nouvelle publiée en 1930 par Irène Nemirovsky, écrivaine d'origine russe qui a images-copie-11.jpgconnu le succès entre les deux guerres mondiales. Alors qu'elle vivait en France, elle a été déportée et tuée à Auschwitz en aôut 1942. Son mari est aussi victime de la politique d'extermination nazie. Leurs deux filles, Denise et Elisabeth sont sauvées in extremis grâce à un officier allemand. Denise, l'une des deux filles rapporte un manuscrit inachevé de sa mère : Suite française. Publié en 2004, il recevra le Prix Renaudot.

Le Bal
La nouvelle se passe à Paris dans les années 1920.
Antoinette Kampf est une jeune fille de 14 ans "bousculée" par sa mère, femme à forte personnalité et qui est incapable du moindre geste de tendresse à son égard. Son père est un riche banquier, il est assez effacé. Seule la bonne s'occupe de l'adolescente.
Monsieur et madame Kampf sont très occupés par leur vie mondaine. Alors que la mère d'Antoinette est en train d'organiser un grand bal, sa fille, émerveillée, lui demande si elle pourra y assister. Sa mère refuse. Antoinette est folle de rage et une occasion de se venger va lui être donnée. Alors qu'elle sort avec sa nurse, celle-ci lui demande de poster les invitations pour le bal. La jeune fille est d'accord mais au lieu de faire ce qui lui a été demandé, elle jette toutes les invitations dans la Seine.
Le soir de la réception aucun invité ne se présente, exceptée la professeur de piano de Antoinette, une vieille femme revêche et autoritaire. Mme Kampf est éffondrée. Sa fille s'approche d'elle et la console. Sa mère lui dit qu'elle est une "bonne fille"...
Repost 0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 21:15
images-copie-9.jpgAlors que Mathilde Loiselrêve d'une vie luxueuse alors qu'elle mène une simple existence bourgeoise. Un soir, son mari, fonctionnaire, rentre à la maison avec une invitation pour un bal à l'hôtel du ministère. Mathilde ne peut apprécier ni être heureuse car elle n'a pas de tenue appropirée à se mettre. Son mari lui propose alors d'utiliser l'argent qu'il avait économisé pour la chasse : il y a assez pour acheter une robe. Elle accepte. Il lui manque des bijoux et elle se tourne vers une de ses amies, Mme Forestier, qui accepte de lui prêter une parure, "une superbe rivière de diamants".
Mathilde rencontre un véritable succès au bal : "le ministre la remarqua". Sur le chemin du retour après la réception, elle se rend compte que la parure a disparu. Son mari refait le chemin pour la chercher, mais ne trouve rien.
Le couple décide de faire refaire le bijou à l'identique par un bijoutier. Le prix demandé est énorme. Ils empruntent la somme nécessaire auprès d'un banquier et rende la copie à Mme Forestier.
Commence alors une nouvelle étape de la vie des Loisel : pendant dix ans, le couple va travailler avec acharnement et connaître toutes les privations pour réunir la somme qu'ils doivent au banquier ( 34000 francs). Un jour, en pleine rue Mathilde, alors que maintenant elle semble vieille et affaiblie, rencontre Mme Forestier "toujours jeune, toujours belle, toujours séduisante"  qui ne la reconnaît pas. Mathilde lui explique ce qui est arrivé et son ancienne amie lui répond :" Oh! Ma pauvre Mathilde! Mais la mienne était fausse. Elle valait au plus 500 francs!"
Repost 0

Profil

  • Everina
  • J'adore lire... Je dévore une soixantaine de livres par an, surtout des romans. Je lis des classiques français, des textes actuels et de la littérature anglo-saxonne.
J'aimerais partager mes coups de coeur, mes lectures du moment, mes résumés..
  • J'adore lire... Je dévore une soixantaine de livres par an, surtout des romans. Je lis des classiques français, des textes actuels et de la littérature anglo-saxonne. J'aimerais partager mes coups de coeur, mes lectures du moment, mes résumés..

La liste de Léo, 10 ans

ete-2009-257.jpgLéo est en CM2. Ce qu'il préfère lire, ce sont les ouvrages documentaires. Les techniques, il adore... Cependant, de temps en temps, il se plonge dans un roman. Ah oui,j'oubliais, il adore lire et relire les Tom Tom et Nana.


En ce moment son livre préféré, c'est Comprendre comment ça marche aux éditions  NATHAN.images-copie-2

Il a lu aussi un roman policier : Gare au carnage, Amédée Petipotage, écrit par Jean-Loup Crépeau.
images-copie-3

images-copie-23.jpg

Petit roman portable de Rachel Hausfater et Yaël Hassan: C'est l'histoire -en quelques dizaines de pages- de Chloé qui perd son  portable. Quelqu'un le ramasse et nous voilà en train de suivre le parcours du téléphone...
Ce texte est un dialogue très rythmé entre différents personnages. Il est très facile à lire, le vocabulaire y est très actuel ( un peu comme le téléphone). Et il n'y a aucune description. Impossible de le lâcher avant que Chloé ait enfin retrouvé son objet préféré et indispensable... Lecture-plaisir garantie...
images-copie-57.jpg
En ce moment, il lit La Sixième de Suzie Morgenstern et c'est d'actualité car il ne reste que quelques mois avant de faire le grand saut...

Rechercher

La liste de Roméo, 15 ans

Roméo vient d'eete-2009-137.jpgntrer en seconde en septembre. Ce n'est pas un gros bosseur mais il est passionné par le 7ème art. Alors, au lieu de lire, il préfère regarder des films. je peux vous dire qu'il en a vu! et qu'il en voit encore et encore... Son genre préféré, cest le film d'horreur, d'ailleurs, il adore aussi en tourner. Il imagine des scénarios terribles dans lesquels il met son entourage à contribution. Chacun des membres de la famille a droit à son rôle. Quant aux lieux de tournage... ils dépendent de l'endroit où on se trouve. En Bretagne, dans l'Aveyron, à la maison. Ses films, ou au moins leur bande-annonce sont en ligne...
Heureusement, depuis peu, il se tourne vers d'autres genres...


Bon de temps en temps, il est bien obligé de lire, au moins pour le cours de français.

images-copie-9.jpg


Récemment, il a bien aimé Le Joueur d'échec de S. Zweig.
Il adore Le portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde. En plus, il a travaillé sur une adaptation cinématographique en classe...

images-copie-10.jpg

Actuellement, il lit ( de force, pour le lycée ) Les Souffrances du Jeune Werther de Goethe.

Oeuvre tout d'abord anonyme publiée en 1774 par un libraire en Allemagne. Ce récit par lettres fut un scandale, accusé de faire l'apologie du suicide.

Cela n'empêche par le succès du texte, en Allemagne d'abord puis au delà des frontières et Mme de Staël écrira que Werther a causé plus de suicides que la plus belle femme du monde...

Voir le résumé des toutes premières lettres...images-copie-45.jpg

 

La liste de Salomé, 16 mois...

img719.jpg

















UN LIVRE A LIRE ET A CHANTER

"L'était une petite poule grise ...
images-copie-4.jpg


images-copie-6.jpg
Mais aussi
Un petit livre cartonné...
"Oh! le petit chat!
images-copie-7.jpg
Bonjour, le petit chat!"



images-copie-8.jpg
Sans oublier

La Maison du Petit Chaperon rouge

(éd. Casterman)

"Dans la maison du petit chaperon rouge, le loup s'est déguisé en grand-mère, après l'avoir mangée..."

Des illustrations et un texte rigolos pour revisiter ce conte classique de Perrault.

animôme (l'école des loisirs)images-copie-44.jpg
"Moi c'est Gaston
le p'tit cochon
et j'ai la queue
en tire-bouchon
.
Plein de couleurs, un texte court de quatre vers associé à chaque dessin d'animal à la manière d'une comptine. L'ensemble est joyeux et chantant. Livre cartonné.
Salomé adore et nous le met souvent entre les mains...







ZOOM SUR... Mon coup de coeur

images-copie-46.jpg

images-copie-47.jpgLe mec de la tombe d'à côté
Roman suédois qui traduit en de nombreuses langues. C'est un grand succès, paraît-il ( source : les éditeurs ).
 Paru en 2009 chez Actes Sud. 7,5 euros. 253p.

En ce moment, je lis...


Gatsby le Magnifique

F. Scott Fitzgeraldimages-copie-41.jpg

Que lire au lycée?

Que lire quand on est élève de lycée?
Pas facile  de choisir un livre qui soit sympa et qui permette en même temps de se constituer une petite culture littéraire pour réussir les épreuves du bac.

Voici quelques idées de lectures... réparties en trois catégories :
- pour les "picoreurs",
- pour les "appétits modérés",
- pour les "boulimiques"...