Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résumés d'oeuvres et listes de lecture...

Voici la liste des oeuvres que je lis, compulse, résume. Pour les lycéens et les profs, j'ai décidé de partager mes résumés et mes présentations des grands classiques de la littérature (principalement française). Voici aussi des listes destinées à ceux qui ne savent pas quoi conseiller à leurs enfants ou ados, pour qui la lecture est une tâche difficile...

La guerre de Troie n'aura pas lieu, Giraudoux, Résumé.

 

LA GUERRE DE TROIE N'AURA PAS LIEU

 

 

Présentation :

Cette pièce de Jean Giraudoux a été jouée pour la première fois en 1935, dans un contexte historique marqué par la montée d'Hitler en Allemagne et les rivalités entre son pays et la France.

 

ACTE I

 

SC 1

Andromaque et Cassandre ( sœur de Pâris) ne sont pas d'accord : pour Andromaque, la guerre n'aura pas lieu, pour Cassandre elle aura lieu : Hector ne pourra rien empêcher, les hommes ne peuvent pas lutter contre le destin. Andromaque ne veut penser qu'au bonheur, d'autant qu'elle est enceinte.

SC 2

Hector arrive et retrouve les deux femmes. Il cherche Pâris. Cassandre lui apprend qu'Andromaque porte un enfant.

SC 3

Andromaque et Hector évoque leur fils à naître. La jeune femme avoue à son mari sa peur de la guerre, il lui dit qu'il n'y aura plus de conflit. Elle lui demande s'il aime combattre car elle a peur que son fils lui ressemble. Il a aimé la guerre, sa noblesse mais maintenant ce n'est plus le cas. L'armée se contente maintenant de siéger dans la ville. A sa grande surprise Hector apprend que Pâris ( son jeune frère) a enlevé Hélène et que les Grecs la réclament. Hector décide de demander à Pâris de rendre Hélène. Il ne veut plus la guerre.

SC 4

Hector veut connaître les circonstances de l'enlèvement d'Hélène pour savoir si ce dommage est réparable auprès des Grecs puis il demande à Pâris de rendre Hélène aux Grecs. Il refuse de se séparer de cette femme, pourtant froide avec lui. Ils décident de s'en remettre au jugement de Priam ( père d'Hector et de Pâris). Cassandre avertit Hector de la passion que nourrit Priam pour Hélène. D'ailleurs, tout le monde à Troie semble être fasciné par la beauté de la jeune femme.

SC 5

Deux vieillards montrent une admiration sans borne à Hélène, à tel point qu'ils ne peuvent imaginer passer une journée sans la voir.

SC 6

Priam demande à Hector de regarder Hélène mais il reste insensible à sa beauté. Il ne peut oublier les enjeux qu'elle incarne, il ne veut pas la guerre et elle ne peut être la cause d'un nouveau conflit. Tout le monde à Troie fait l'éloge de cette femme, même le géomètre trouve qu'elle donne du sens au paysage. Hector est confronté à ceux qui pensent que l'on doit faire la guerre pour une femme, même si c'est un être imparfait. Andromaque intervient pour aller dans le sens de son mari : la guerre n'est pas faite pour les hommes qui peuvent se contenter les animaux autour d'eux dans la nature. Chacun rivalise d'arguments pour défendre l'utilité de la guerre ou au contraire son aspect néfaste sur les hommes. Pâris reste inflexible. Hector envisage alors une autre solution : il lui demande s'il laisserait partir celle qu'il aime si elle acceptait de rentrer chez elle. Priam accepte aussi cette solution. Hélène entre.

SC 7

Hélène semble aimer Pâris et répète à sa demande qu'elle ne retournera jamais en Grèce.

SC 8

Hector demande à Hélène si la Grèce est belle, si elle aime Pâris, si elle pense qu'il l'aime, mais la jeune femme ne fournit que des réponses évasives et contradictoires. Elle semble tout survoler.

SC 9

Hector annonce devant Hélène qu'elle repart en Grèce, mais celle-ci s'y oppose, en fait, elle ne s'est pas ce qu'elle veut. Elle se laisse porter par les événements, sans rien décider. Hector essaie de la faire réagir en évoquant les conséquences désastreuses d'une guerre, les pertes humaines, les destructions. Les prêtres au nom des Dieux sont pour la guerre. Mais Hélène finit par céder et par accepter de partir. Les Grecs arrivent aux abords de la ville. Hector s'en va.

SC 10

La paix apparaît alors que Cassandre et Hélène évoque l'avenir. On entend les hommes au loin pousser des cris. La paix disparaît peu à peu.

 

ACTE II

 

SC 1

Hélène appelle un jeune homme ( Troïlus, il a 15 ans) et lui demande de l'embrasser. Il refuse avec obstination. Elle est surprise car tous les hommes sont habituellement à ses pieds.

SC 2

Pâris entre et demande à Troïlus d'embrasser Hélène, mais il refuse encore.

SC 3

Demokos prend Hélène en photo afin de bien la contempler et de la graver dans sa mémoire.

SC 4

Les portes sont ouvertes : cela symbolise la guerre.Demokos veut livrer aux hommes un nouveau chant de guère, le géomètre juge plus utile de dire des épithètes.

SC 5

Hector veut refermer les portes pour offrir la paix, même si elle ne dure que quelques instants. Busiris, un expert du droit des peuples entre. On lui demande son avis. Il déclare qu'il faut faire la guerre par les Grecs n'ont pas respecté les règles. Il apparaît que ces manquements ne sont que des détails au code de la guerre : ils sont mal hissé leur pavillon, la flotte grecque est entrée de face et a accosté sans permission. Ces erreurs ont déjà engendré la guerre. Mais Hector résiste et indique que les Troyens ne se sentent pas offensés par le comportement des Grecs et lutte avec acharnement pour convaincre les autres de ne pas entrer en guerre. Les portes se ferment, Hector prépare un discours pour les Grecs.

SC 6

La petite Polyxène, fille de Priam, à la demande d'Andromaque, dit à Hélène qu'elle doit partir.

SC 7

Polyxène s'entraîne à ne rien sentir. Hélène accepte de partir mais la petite lui demande finalement de rester.

SC 8

Andromaque dit à Hélène qu'elle n'aime pas Pâris et qu'elle ne peut donc pas être à l'origine de cette guerre qui est un combat vulgaire. Hélène doit aimer Pâris pour que cette guerre ne soit pas un fléau. Andromaque lui demande au moins de la pitié mais l'autre n'est pas très forte en pitié. Andromaque s'estime perdue.

SC 9

Oiax entre en cherchant Pâris. Hector lui demande de déclarer la guerre s'il veut le conflit. L'autre refuse. A la place, il cherche à offenser Hector par tous les moyens pour lui faire déclarer la guerre. Mais Hector reste inflexible ( même après une gifle).

SC 10

Demokos entre et apprend l'outrage. Il se fait à son tour gifler. Il se met à hurler et à crier aux armes. Hector lui demande le silence et le gifle pour le faire taire.

SC 11

Priam entre. Hector nie les faits. Oiax se met à admirer Hector. Andromaque est fière de son mari.

SC 12

Ulysse arrive. Il leur demande Hélène en échange de quoi il n'y aura pas la guerre si cette dernière est rendue telle qu'elle était avant d'être enlevée. Hector garantit qu'elle n'a pas été touchée par Pâris. Ulysse interroge longuement le ravisseur qui nie avoir touché la femme enlevée. Ulysse le surnomme Pâris l'impuissant. Un gabier, pour sauver l'honneur de Paris, dit que tout ça n'est que mensonges, qu'il a vu le couple se rapprocher. Iris entre et intervient au nom de Aphrodite : elle leur interdit de séparer le couple Pâris-Hélène. Mais elle transmet aussi un message de Pallas : "tout être amoureux déraisonne" et le couple Pâris-Hélène doit être séparé! Quand à Zeus, il demande qu'on les sépare tout en ne les séparant pas!

SC 13

Hector et Ulysse ont une conversation pendant laquelle ils pèsent chacun ce qu'ils valent pour arriver à leurs fins. Hector découvre que cette guerre a d'autres raisons que l'enlèvement de Hélène : Troie est riche, ses entrepôts sont fertiles et la cité suscite la jalousie. Il ne sert à rien de rendre Hélène. La guerre est inévitable. Mais Ulysse indique que le retour de Hélène peut encore changer les choses. La guerre semble pouvoir être évitée.

SC 14

Andromaque a entendu leur échange. Oiax, ivre veut absolument tenir Andromaque dans ses bras. Demokos accuse Hector de lâcheté, ce dernier le transperce avec son javelot, avant de mourir, il crie que c'est Oiax qui l'a tué ( pour déclencher la guerre). Hector hurle qu'il est coupable. Finalement, la guerre aura lieu : "Le poète troyen est mort... La parole est au poète grec."

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Everina

J'adore lire... Je dévore une soixantaine de livres par an, surtout des romans. Je lis des classiques français, des textes actuels et de la littérature anglo-saxonne. J'aimerais partager mes coups de coeur, mes lectures du moment, mes résumés..
Voir le profil de Everina sur le portail Overblog

Commenter cet article

samine 16/10/2015 20:34

Je n'aime pas ce livre en plus il m'a decu. Je préfère le livre de l'Iliade et l'Odyssée

Marc Lefrançois 01/12/2011 10:34

Une belle oeuvre, et un vieux souvenir de l'époque où j'enseignais le français...

anonymousa 11/08/2016 03:14

Si, on me la donner pour ma rentree de 2nd.

Everina 01/12/2011 11:10



C'est vrai qu'on ne le donne plus beaucoup à lire dans les classes. Il m'a intéressée parce que je travaille sur le roman de L. Gaudé, La Mort du roi Tsongor, qui s'inspire de L'Iliade...