Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 13:54

 

le_meilleur_des_mondes.jpgRoman publié en 1932, rédigé par l'auteur anglais A. Huxley en à peine quatre mois. Il s'agit d'une utopie futuriste et pessimiste qui imagine le monde en 2500.

 

L'histoire débute à Londres en l'an 632 de "Notre Ford". Le Directeur de l'Incubation et du Conditionnement (DIC) fait visiter la salle de fécondation à des étudiants qui ont le privilège de le suivre. Il leur explique ce qu'est "le procédé Bokanovsky" qui permet d'obtenir 96 êtres humains à partir d'un seul œuf et qui est un "instrument majeur de la stabilité sociale". Le DIC croise Mr Foster, un jeune homme blond qui passe par hasard près d'eux, et lui propose de les accompagner dans leur visite après lui avoir demandé quelques précisions scientifiques. Ils arrivent ensuite dans la salle des embryons : ceux-ci sont couvés mais surtout ils sont prédestinés et conditionnés. En variant leur oxygénation, on produit différents types d'individus : les Alpha, Béta qui appartiennent aux classes supérieures et les Gamma, Epsilons qui forment les castes les plus basses. Ils visitent ensuite rapidement la salle de décantation avant de se diriger vers les pouponnières. (chap1)

Dans les pouponnières les bébés des castes inférieures sont conditionnés dès leur premier âge pour détester le beau (les fleurs) et les livres pour des raisons de politique économique. Ainsi chaque individu, en fonction de la caste à laquelle il appartient est formaté pour les besoins de l'état. Puis, ils arrivent dans une salle dans laquelle l'éducation morale se fait par "l'hypnopédie", technique qui consiste à diffuser des principes moraux aux enfants pendant leur sommeil. (chap2)

Ils sortent ensuite dehors dans le jardin. Des enfants sont en train de pratiquer des "jeux sexuels rudimentaires". Les DIC apprend aux étudiants qu'auparavant, avant l'époque de leur Ford, ce type de jeux était interdit avant l'âge de 20 ans. Tous sont très surpris et ne comprennent pas pourquoi.

Au cours de sa promenade, le groupe rencontre sa Forderie Mustapha Menier, l'Administrateur, personnage extrêmement important puisqu'il s'agit d'un des dix Administrateurs Mondiaux. Ce dernier rappelle quelques préceptes fondamentaux :"L'Histoire, c'est de la blague", l'horreur de vivre en famille, de la monogamie et des sentiments romanesques.

Pendant ce temps Lenina Crowne, infirmière, arrive dans le vestiaire des dames. Elle retrouve Fanny, une de ses collègues avec qui elle discute. Cette dernière lui apprend qu'elle ne se sent pas très bien depuis quelques temps et que le docteur lui a conseillé de prendre un "Succédané de Grossesse". Lénina, de son côté, sort depuis environ 4 mois avec Henry Foster. Fanny est très surprise par cette relation qui dure et par la fidélité des amants l'un envers l'autre. Elle conseille à Lenina de se laisser courtiser par d'autres hommes car le directeur n'apprécierait pas ce genre de relation stable s'il en était informé. Lenina accepte et dit qu'elle fera les efforts qu'il faut, elle a d'ailleurs des vues sur Bernard Marx, un Alpha-Plus, ingénieur en hypnopédie.

De son côté Henry Foster parle avec le Prédestinateur-Adjoint de Lenina. Ce dernier annonce qu'il a bien l'attention d'avoir la jeune fille. Bernard Marx entend ce qu'ils disent et pâlit, il trouve choquant que l'on parle de la jeune fille comme d'un morceau de viande. Les conversations des uns et des autres s'enchaînent,, se croisent jusqu'à la fin de chapitre 3. (chap3)

Lenina entre dans l'ascenseur dans lequel de nombreux hommes qu'elle a fréquentés se trouvent. Elle se dirige vers Bernard Marx et lui demande devant tout le monde si leur projet de voyage ensemble au Nouveau-Mexique tient toujours. L'homme est très gêné et elle sort avant qu'il n'ait le temps de lui répondre. Elle rejoint Henry qui l'emmène en hélicoptère faire un tour de Golf-Obstacles. (chap4, I)Bernard est un homme curieusement anormal : il souffre, est mal dans sa peau et ses relations sont parfois difficiles avec ses congénères. (chap4, II)

Lenina et Henry quittent le golf et se rendent chez le jeune homme. Ils descendent dans la salle à manger commune. A la fin du repas, ils prennent des comprimés de soma, une drogue euphorisante légale. Puis, ils se rendent au cabaret. Après avoir dansé et connu un bonheur  euphorique, accentué par de nouvelles doses de soma, ils rentrent chez Henry. (chap5, I) Bernard se rend à la chanterie pour un office de solidarité (une cérémonie religieuse dédiée à Ford). Il s'installe et avoue à sa voisine qui l'interroge qu'il n'a pas joué de la journée, ce qui provoque un silence gêné. Lorsque la cérémonie commence, il y reste étrangement étranger malgré la consommation de soma. A l'issue de cet office, il se sent misérablement seul et isolé. (chap5, II)

Lenina se demande si c'est une bonne idée de partir en  voyage avec Bernard. Elle le trouve bizarre : il revendique une intimité, il refuse de prendre des comprimés de soma quand il est triste, critique l'éducation qu'ils reçoivent dès leur plus jeune âge... mais il a la possibilité de l'emmener dans la réserve sauvage du Nouveau Mexique et elle a très envie de s'y rendre. (chap6, I) Alors que Bernard se rend chez le directeur, il est reçu avec froideur : c'est à contre-coeur que le directeur lui signe l'autorisation pour aller dans la réserve sauvage. Cependant, son supérieur lui raconte un anecdote vécue lors de sa visite dans cette réserve, il y a une vingtaine d'années. La femme qui l'accompagnait a subitement disparu et on ne l'a jamais retrouvée. Puis, il se met en colère, regrettant d'avoir raconté cet épisode. Il menace Bernard de le faire changer de lieu de travail s'il n'est pas plus respectueux des règles de convenances : il lui promet l'Islande. Bernard prend la menace de haut. ( chap. 6, II).  Bernard et Lenina arrivent près de la Réserve. Bernard se souvient qu'il a laissé un robinet ouvert et appelle son ami Helmholtz Watson. Ce dernier lui apprend qu'il va être expédié en Islande. (chap6, III)

Bernard et Lenina marchent dans la réserve avec leur guide ( qu'elle trouve bizarre). Ils rencontrent des Indiens, découvrent leur milieu de vie. Lenina est dégoûtée par la saleté des lieux et horrifiée lorsqu'elle aperçoit le physique d'un vieil homme ou lorsqu'elle assiste à une scène d'allaitement. Cependant, l'espace d'un instant, elle est envoûtée par la musique des tambours; puis elle est de nouveau choquée par le spectacle d'une cérémonie de sacrifice. Ni l'un, ni l'autre n'ont de soma pour se réconforter.

Ils rencontrent un homme qui aurait aimé être le sacrifié de cette cérémonie. Celui-ci leur raconte son histoire : sa mère, une Civilisée, est entrée dans la Réserve, accompagnée de son amant civilisé de l'époque, mais elle était enceinte de lui et s'est sentie obligée de rester ( on accouche pas chez les Civilisés, les enfants sont créés dans des éprouvettes). Bernard comprend que celui qui l'accompagnait est le DIC qu'il connaît (Thomas) et qu'il a en face de lui son fils qui est né dans la réserve à Malpais.

De son côté, Lenina converse avec Linda, la mère. Elle trouve la vieille femme répugnante. Cette dernière lui raconte comme elle a du mal à s'adapter à la vie dans le réserve mais qu'elle n'avait pas d'autre choix. (chap. 7)

John raconte à Bernard la manière dont sa jeunesse s'est déroulée : il ne tolérait pas les visites des hommes dans la chambre de sa mère. Celle-ci buvait beaucoup pour pouvoir supporter ses difficiles conditions de vie. Popé est l'homme qui vient voir sa mère le plus régulièrement. L'enfant le déteste. Un jour, John le tue alors qu'il est endormi à côté de sa mère. Plus tard, la femme dont il est tombé amoureux éouse un autre homme. John se sent mal et en fait part à Bernard.

Bernard demande à John s'il aimerait venir avec eux chez les Civilisés. Le jeune homme accepte et propose de faire aussi rentrer sa mère. Il est fou de joie à l'idée de découvrir leur monde et de pouvoir continuer à fréquenter Lenina qui le fascine. (chap. 8)

Bernard obtient les autorisations nécessaires pour faire entrer John et Linda dans le monde des Civilisés. John parvient à entrer dans la chambre de Lenina qui est endormie ( elle a pris plusieurs comprimés de soma). Il est fasciné par sa beauté et par tout ce qui la concerne. (chap. 9)

Le directeur et Henry Foster annoncent à Bernard qu'il est envoyé en Islande car il présente un danger pour la société. Aussitôt, ce dernier leur annonce qu'une raison l'empêche de partir et il fait entrer Linda, puis son fils. La femme reconnaît son ex-compagnon et l'accuse publiquement de l'avoir mise enceinte. Son fils l'appelle "Mon père" de manièree obsène et insistante. (chap. 10)

Linda passe son temps au lit abrutie par des quantités de soma qu'on lui laisse prendre à volonté. Bernard devient une personne importante et considérée. John visite les lieux stratégiques du monde civilisé ( usines, bibliothèque, école, ...). Bernard rédige un rapport sur le comportement et les réactions face a du Sauvage face au monde qu'il découvre.

Lenina est attirée par John mais celui-ci ne la touche pas, y compris à l'issue d'une sortie au cinéma odorant qu'ils font ensemble. (chap. 11)

John refuse de se rendre à une rencontre organisée par Bernard avec d'autres Civilisés dont Lenina. Celle-ci est très déçue. Pendant ce temps, le Sauvage lit Romeo et Juliette.

Helmholtz, avec qui Bernard s'est réconcilié) et le  sauvage éprouvent de la sympathie l'un pour l'autre et Bernard en est jaloux. Il manigance des petites vengeances. (chap. 12)

Déterminée, Lenina se rend chez John pour le séduire. Rapidement, il lui déclare son amour mais elle le trouve très bizarre et ne comprend pas toute la démonstration de sa passion. Elle se déshabille pour se donner à lui mais il prend peur et la repousse brutalement. (chap. 13)

John se rend au chevet de sa mère mourante. Il est profondément attristé par son état et chasse un groupe d'enfants présents sur les lieux en vue du conditionnement à la mort. L'infirmière ne comprend pas son attitude, pour elle la mort est un fait, rien de plus. Linda meurt après avoir appelé Popé, semi-consciente. (chap. 14)

Dans l'hôpital, John assiste à la distribution de soma aux Deltas. Il interpelle les hommes qui font la queue pour obtenir leurs comprimés : il leur dit de ne pas prendre cette drogue qui empêche leur liberté. Bernard est appelé pour tenter de calmer la sauvage. Helmholtz se place du côté de John. Après avoir hésité, Bernard se joint aux deux hommes. Tous trois sont arrêtés. (chap. 15)

Mustapha Menier cherche à comprendre le comportement du sauvage. John lui explique qu'il n'aime pas leur société. Il propose d'en changer certains aspects mais on lui répond que c'est impossible. Helmholtz est envoyé dans les Iles Falkland. (chap. 16)

Mustapha et John poursuivent leur conversation philosophique. Ils abordent le thème de la religion. (chap. 17)

Le sauvage se retire dans un phare, loin de la société des Civilisés, après avoir acheté de quoi subvenir à ses besoins. Quelques temps plus tard, il est dérangé par un reporter qu'il chasse d'un coup de pied. Tous ceux qui s'approchent sont immédiatement repoussés par John. Il s'inflige des châtiments corporels quand il a des pensées impures (Lenina). Un reporter parvient à son insu à tourner un reportage sur lui, le film remporte un grand succès. Alors, une nuée d'hommes arrivés par hélicoptère se présentent, accompagnés d'une femme, avides d'observer le spectacle d'auto-flagellation du sauvage. Lors de leur dernière visite, ils repartent bredouilles... (chap. 18)

 

Published by Everina - dans Science fiction
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 12:32

Aperçu de la page “Fahrenheit 451, Ray Bradbury, résumé détaillé et complet” :

images-copie-42Fahrenheit 451: température à laquelle le papier s'enflamme et se consume.

 

Première partie : Le foyer et la salamandre

Dans la nuit, le pompier Guy Montag marche sur la route pour rentrer chez…

Lire la page “Fahrenheit 451, Ray Bradbury, résumé détaillé et complet”

Published by Everina - dans Science fiction
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 15:33
Roman paru en 1943.
Le roman se déroule en 2052. Tout le fonctionnement de la société repose sur la technologie. La ville de Paris a  été reconstruite à partir des travaux de l'architecte Le Cornemusier ( paronyme de Le Corbusier), seul Le Sacré Coeur, vestige de l'ancienne civilisation, domine encore la capitale. Les véhicules se déplacent dans les airs, les robinets distribuent de l'eau et du lait. Les grands écrans ont envahi les logements.
Un jour, une gigantesque panne d'électricité paralyse tout le monde. Rapidement, vivre devient impossible et il faut se battre pour survivre. François Deschamps, un jeune homme originaire de la campagne, décide de fuir la capitale et espère construire un monde meilleur. Il rassemble quelques affaires et des provisions, regroupe ses amis, auxquels se joint Blanche, une jeune fille qu'il connaît et aime depuis longtemps et ensemble ils prennent la route. Le parcours est long et difficile. Ils doivent affronter les conditions météorologiques difficiles et toute une série de difficultés matérielles.
Arrivés à destination, dans le sud de la France, ils fondent une société nouvelle basé sur le modèle patriarcale. François en est le dirigeant. Il a mis en place la polygamie pour permettre le  renouvellement des générations. Il a aussi interdit toute machine pour ne surtout pas risquer de renouveler le modèle de la société dans laquelle ils vivaient. Cependant à la toute fin du roman, un homme se présente avec une machine qu'il vient de construire. François, fou de rage, fait détruire la machine et ordonne la mort de l'homme.
Cette touche finale est assez pessimiste car elle montre que l'homme ne peut s'empêcher de construire des machines qui le conduisent à sa perte...

Published by laucadet - dans Science fiction
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 15:27

images-copie-42Fahrenheit 451: température à laquelle le papier s'enflamme et se consume.

 

Première partie : Le foyer et la salamandre

Dans la nuit, le pompier Guy Montag marche sur la route pour rentrer chez lui. Il rencontre une jeune fille de 17 ans, Clarisse, qui habite dans une maison voisine à la sienne avec son père et son oncle. Celle-ci est différente des gens qu'il cottoie habituellement : elle observe son environnement, elle réfléchit. Ils discutent ensemble quelques minutes ou plutôt elle lui pose quelques questions qu'il trouve surprenantes. Elle lui demande notamment s'il est heureux et elle s'en va avant qu'il n'ait le temps de répondre.

Arrivé chez lui, il trouve sa femme Mildred étendue sur le lit sans connaissance et à ses pieds gît un petit flacon de cristal vide : elle vient d'absorber son contenu, une trentaine de somnifères. Il appelle les secours qui la sauvent à l'aide de deux appareils ( ils ne sont même pas médecins). Ils vident son estomac et remplace son sang par du sang neuf.

Le lendemain, elle ne se souvient plus de rien. On apprend qu'elle écrit un scénario.

 

A ce moment du récit, on a quelques informations sur la société dans laquelle les personnages évoluent:

  • Le travail de pompier ne consiste pas à éteindre des incendies ( il n'y en a jamais) mais à brûler des livres interdits;

  • On aime vivre dans une atmosphère confinée et sombre;

  • On ne regarde pas la lune, on ne s'occupe pas de la nature, on roule vite, les panneaux publicitaires sont géants;

  • Les maisons sont équipées d'écrans qui permettent une communication bilatérale, de grille-pains automatisés...

 

Plus tard, de nuit, on retrouve Guy Montag dans la caserne où il travaille. Alors qu'il sort, il s'approche du limier électronique, animal-robot chargé de monter la garde. Il réalise que ce limier ne l'aime pas. Il se demande si c'est lié à ce qu'il cache chez lui. Il parle de l'attitude du robot à un de ses collègues, le capitaine Beatty, qui lui dit que c'est impossible. A la fin de leur conversation, le capitaine demande à Montag s'il n'a pas la conscience tranquille...

Montag croise régulièrement Clarisse dans la rue. Il parle avec elle. Il lui dit qu'elle semble être différente des autres. A l'école, on lui dit qu'elle n'est pas sociable. Elle explique qu'elle aime observer et écouter les gens. Elle constate qu'ils n'ont pas de conversation. Elle parle souvent de son oncle, celui-ci lui décrit souvent comment était le passé (les enfants ne s'entretuaient pas, par exemple).

Depuis quatre jours, Montag ne voit plus Clarisse. Lorsqu'il en parle avec sa femme, cette dernière lui dit qu'elle pense qu'elle est morte, qu'elle a eu un accident. Il réfléchit à leur couple et réalise qu'il n'y a pas d'amour entre eux. Ni l'un ni l'autre ne se souviennent de l'endroit où ils se sont rencontrés dix ans plus tôt.

Un peu à la traîne, Montag repart en mission. Son équipe se rend dans une maison qui contient des livres. La main de Montag en vole un. La femme qui y habite refuse de quitter les lieux et meurt brûlée avec ses livres. Montag est choqué par cette situation, en parle à sa femme qui ne comprend pas sa réaction. En même temps, il cache le livre qu'il a dérobé sous son oreiller. Le lendemain, il refuse d'aller travailler, il déclare qu'il est malade. Le capitaine des pompiers arrive chez lui et lui explique ce que les livres représentent dans la société : ils nivellent les gens par le bas car leur contenu est devenu plat et sant intérêt au moment où on les interdit; de plus, ils sont facteurs d'inégalités sociales. Pendant ce temps, Mildred découvre le livre caché sous l'oreiller par Montag, mais elle ne peut le dénoncer.

Le capitaine quiitte leur maison en demandant à Montag de revenir travailler. Le pompier reste seul avec sa femme et exprime son envie de changer les choses. Elle reste résignée. Subitement il se dirige vers la porte : au-dessus de celle-ci se trouve une cachette dont il extrait des livres. Sa femme lui demande de les brûler et perd son sang froid. Il la neutralise, elle se calme. Ils entendent le capitaine revenir puis s'éloigner.

Cette partie se termine alors qu'il vient de lire l'extrait d'un livre. Mildred trouve que son texte "ne veut rien dire du tout". Il lui demande d'attendre : " On va recommencer depuis le début".

 

Deuxième partie : Le tamis et le sable

 

Montag et Mildred continuent de lire. Peu à peu Mildred se désintéresse des livres et se tourne de nouveau vers les écrans. Montag décide d'aller voir Faber, un professeur d'anglais retraité, qu'il a rencontré quelques années plus tôt. Il pense qu'il l'aidera à comprendre les livres. L'homme est tout d'abord surpris et inquiet de cette visite puis il accepte de laisser Montag entrer chez lui. Il lui donne alors les trois éléments qui expliquent selon lui la disparition des livres dans leur société:

  • "Ils montrent les pores et le visage de la vie";

  • Ils nécessitent du temps libre;

  • Il faut avoir le "droit d'accomplir les actions fondées sur ce que nous apprend l'interaction des deux autres éléments".

 Après avoir entendu cela, Montag décide de sauver les livres. Il propose d'en réimprimer quelques-uns. Faber refuse d'abord puis accepte sous la menace (Montag s'est mis à déchirer les pages de la Bible une à une). Il lui donne ensuite un "coquillage" qu'il a fabriqué et qui est un radio-émetteur que Montag se glisse dans l'oreille pour rester en contact avec le veillard. Ce dernier pourra ainsi le guider et l'aider à parler avec le capitaine des pompiers.

Dehors, la guerre semble imminente.

Rentré chez lui, Montag assiste à une conversation qui a lieu entre sa femme et deux amies à elles. Elles parlent des enfants, de politique. Il est excédé et sort un livre. Mildred est horrifiée et justifie la présence de l'objet en disant que les pompiers ont droit d'en rapporter un chez eux une fois par an. Il se met à lire un texte poétique. Une des femmes, Mme Phelps, commence à pleurer.

 

Les femmes s'en vont. Il reste seul.

Montag se rend à la caserne. Dans l'oreillette, Fader lui demande d'être compréhensif et patient. Le capitaine Beatty lui parle longuement de la lecture et des livres. Il lui fait comprendre qu'il sait que Montag est attiré par les livres et essaie de l'en dissuder en énonçant des citations pour illustrer sa démonstration. Il lui raconte aussi un de ses rêves dans lequel Montag était présent. Le pompier est très affecté par ces propos.

L'alerte retentit et les hommes montent dans la salamandre accomplir leur mission. Arrivé à destination, Montag se rend compte que le véhicule vient de s'arrêter devant chez lui.

 

 

Troisième partie : L'éclat de la flamme.

 

Beatty demande à Montag de brûler lui-même sa maison. Mildred quitte les lieux et prend la route à toute allure. C'est elle qui a dénoncé son mari ( de toute façon ses amies l'avaient déjà fait auparavant). Lorsque la maison est réduite en cendres, Montag est abasourdi. Le coquillage émetteur tombe de son oreille. Beatty déclare qu'il va arrêter l'homme qui communique avec lui. Montag dirige alors la lance à incendie vers le capitaine des pompiers et l'enflamme. Il assome ensuite les deux autres pompiers. Le limier l'attaque et a le temps de la piquerr avec sa seringue à la jambe avant d'être détruit par les flammes de Montag.

Sa jambe le fait souffrir mais après avoir récupére quatre livres cachés dans les buissons. Montag prend la fuite. Il entend qu'un avis de recherche le concernant a été lancé.

La guerre est déclarée.

 

Montag manque de se faire écraser en traversant la route. Il se rend ensuite chez un de ses anciens collègues pompier chez qui il cache des livres. Il le dénonce ensuite et la salamandre arrive pour remplir sa mission destructrice.

Puis Montag va voir Faber. Il lui laisse de l'argent. Ils apprennent qu'un limier-robot infaillible est à la recherche du fugitif. Il prend la fuite;

Traqué, il saute dans l'eau du fleuve et se laisse dériver. Il arrive sur une berge où quelques hommes sont regroupéss autour d'un feu de camp. Ce sont des marginaux qui vivent à l'écart des villes. Ils ont la capacité de retenir par coeur le contenu d'un livre à paritr du moment où ils l'ont lu une fois. Ils sont ainsi les garants des contenus des oeuvres. Ils disent être des "couvertures de livres".

Au loin, ils assistent à la destruction de la ville par un bombardement. Ils prennent la rooute vers le nord, ayant pris conscience de l'importance du devoir de mémoire pour les hommes et allant vers les autres pour les aider. Montag marche en tête.

 

 

Published by laucadet - dans Science fiction
commenter cet article

Profil

  • Everina
  • J'adore lire... Je dévore une soixantaine de livres par an, surtout des romans. Je lis des classiques français, des textes actuels et de la littérature anglo-saxonne.
J'aimerais partager mes coups de coeur, mes lectures du moment, mes résumés..
  • J'adore lire... Je dévore une soixantaine de livres par an, surtout des romans. Je lis des classiques français, des textes actuels et de la littérature anglo-saxonne. J'aimerais partager mes coups de coeur, mes lectures du moment, mes résumés..

La liste de Léo, 10 ans

ete-2009-257.jpgLéo est en CM2. Ce qu'il préfère lire, ce sont les ouvrages documentaires. Les techniques, il adore... Cependant, de temps en temps, il se plonge dans un roman. Ah oui,j'oubliais, il adore lire et relire les Tom Tom et Nana.


En ce moment son livre préféré, c'est Comprendre comment ça marche aux éditions  NATHAN.images-copie-2

Il a lu aussi un roman policier : Gare au carnage, Amédée Petipotage, écrit par Jean-Loup Crépeau.
images-copie-3

images-copie-23.jpg

Petit roman portable de Rachel Hausfater et Yaël Hassan: C'est l'histoire -en quelques dizaines de pages- de Chloé qui perd son  portable. Quelqu'un le ramasse et nous voilà en train de suivre le parcours du téléphone...
Ce texte est un dialogue très rythmé entre différents personnages. Il est très facile à lire, le vocabulaire y est très actuel ( un peu comme le téléphone). Et il n'y a aucune description. Impossible de le lâcher avant que Chloé ait enfin retrouvé son objet préféré et indispensable... Lecture-plaisir garantie...
images-copie-57.jpg
En ce moment, il lit La Sixième de Suzie Morgenstern et c'est d'actualité car il ne reste que quelques mois avant de faire le grand saut...

Rechercher

La liste de Roméo, 15 ans

Roméo vient d'eete-2009-137.jpgntrer en seconde en septembre. Ce n'est pas un gros bosseur mais il est passionné par le 7ème art. Alors, au lieu de lire, il préfère regarder des films. je peux vous dire qu'il en a vu! et qu'il en voit encore et encore... Son genre préféré, cest le film d'horreur, d'ailleurs, il adore aussi en tourner. Il imagine des scénarios terribles dans lesquels il met son entourage à contribution. Chacun des membres de la famille a droit à son rôle. Quant aux lieux de tournage... ils dépendent de l'endroit où on se trouve. En Bretagne, dans l'Aveyron, à la maison. Ses films, ou au moins leur bande-annonce sont en ligne...
Heureusement, depuis peu, il se tourne vers d'autres genres...


Bon de temps en temps, il est bien obligé de lire, au moins pour le cours de français.

images-copie-9.jpg


Récemment, il a bien aimé Le Joueur d'échec de S. Zweig.
Il adore Le portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde. En plus, il a travaillé sur une adaptation cinématographique en classe...

images-copie-10.jpg

Actuellement, il lit ( de force, pour le lycée ) Les Souffrances du Jeune Werther de Goethe.

Oeuvre tout d'abord anonyme publiée en 1774 par un libraire en Allemagne. Ce récit par lettres fut un scandale, accusé de faire l'apologie du suicide.

Cela n'empêche par le succès du texte, en Allemagne d'abord puis au delà des frontières et Mme de Staël écrira que Werther a causé plus de suicides que la plus belle femme du monde...

Voir le résumé des toutes premières lettres...images-copie-45.jpg

 

Archives

La liste de Salomé, 16 mois...

img719.jpg

















UN LIVRE A LIRE ET A CHANTER

"L'était une petite poule grise ...
images-copie-4.jpg


images-copie-6.jpg
Mais aussi
Un petit livre cartonné...
"Oh! le petit chat!
images-copie-7.jpg
Bonjour, le petit chat!"



images-copie-8.jpg
Sans oublier

La Maison du Petit Chaperon rouge

(éd. Casterman)

"Dans la maison du petit chaperon rouge, le loup s'est déguisé en grand-mère, après l'avoir mangée..."

Des illustrations et un texte rigolos pour revisiter ce conte classique de Perrault.

animôme (l'école des loisirs)images-copie-44.jpg
"Moi c'est Gaston
le p'tit cochon
et j'ai la queue
en tire-bouchon
.
Plein de couleurs, un texte court de quatre vers associé à chaque dessin d'animal à la manière d'une comptine. L'ensemble est joyeux et chantant. Livre cartonné.
Salomé adore et nous le met souvent entre les mains...







ZOOM SUR... Mon coup de coeur

images-copie-46.jpg

images-copie-47.jpgLe mec de la tombe d'à côté
Roman suédois qui traduit en de nombreuses langues. C'est un grand succès, paraît-il ( source : les éditeurs ).
 Paru en 2009 chez Actes Sud. 7,5 euros. 253p.

En ce moment, je lis...


Gatsby le Magnifique

F. Scott Fitzgeraldimages-copie-41.jpg

Que lire au lycée?

Que lire quand on est élève de lycée?
Pas facile  de choisir un livre qui soit sympa et qui permette en même temps de se constituer une petite culture littéraire pour réussir les épreuves du bac.

Voici quelques idées de lectures... réparties en trois catégories :
- pour les "picoreurs",
- pour les "appétits modérés",
- pour les "boulimiques"...