Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 11:05

Un cœur simple

Gustave Flaubert

Premier conte des TROIS CONTES, dernière oeuvre de Flaubert publiée de son vivant en 1877.

 Résumé du conte :

    Félicité qui a cinquante ans, est au service de Mme Aubain, veuve endettée et mère de deux enfants, qui a dû emménager dans une maison héritée de ses ancêtres à Pont-l'Évêque. Servante modèle, Félicité est entrée au service de Mme Aubain à l'âge de 18 ans suite à une déception amoureuse - l'homme qu'elle aimait s'est marié avec une vieille femme pour échapper à la conscription -. 
    Félicité s'occupe des enfants de Mme Aubain, Paul et Virginie, âgés de sept et quatre ans puis Paul va quitter la maison pour suivre des études au collège de Caen. 
    Félicité souffre d'abord de ce départ puis se trouve consolée par une nouvelle distraction : le catéchisme quotidien de Virginie. Mais la fille de Mme Aubain part bientôt poursuivre son éducation chez les Ursulines à Honfleur. 
    Félicité va alors reporter son amour sur son neveu Victor qui s'engage pour un voyage au long cours dont il ne reviendra pas. Quelque temps après, Virginie meurt d'une fluxion de poitrine. Félicité, seule, voue alors une immense tendresse à Loulou, un perroquet dont on lui a fait cadeau. Suite à une angine, la servante devient sourde; ainsi isolée du monde, elle ne perçoit plus que la voix de son perroquet quand un matin d'hiver elle découvre Loulou mort. Sa douleur est tellement grande que suivant le conseil de Mme Aubain, Félicité décide de le faire empailler. Après la mort de Mme Aubain, la pauvre servante reste dans la maison invendue qui se dégrade peu à peu. Ayant contracté une pneumonie, Félicité ne vit plus que dans l'unique souci des reposoirs de la fête-Dieu. Elle décide même d'offrir Loulou empaillé pour orner le reposoir situé dans la cour de la maison de Mme Aubain. Pendant que la procession parcourt la ville, Félicité agonise et dans une ultime vision, le Saint-Esprit lui apparaît sous l'aspect d'un gigantesque perroquet.

Repost 0
Published by laucadet - dans Contes et nouvelles
commenter cet article
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 10:23
images-copie-21

LE DIABLE AU CORPS

Résumé

 

Chap1

Se déroule en Région Parisienne. Le narrateur (point de vue interne)a 12 ans, on est quelques mois avant le début de la première guerre mondiale. Relate l'épisode d'une lettre envoyée à une de ses camarades de classe par l'intermédiaire de son petit frère. Le directeur en est averti. Le narrateur prévient lui-même son père.

Au moment de la remise des prix de fin d'année, le narrateur récolte les deux meilleurs au détriment d'un élève. Cet élève brillant et le narrateur ( désaccord père – directeur) quittent cet établissement scolaire.

Après cet épisode, le narrateur est instruit à la maison quelques heures par jour.

 

Chap2

Évocation d'un souvenir du narrateur ayant eu lieu à la veille de la guerre en juillet 1914 : une femme folle s'est perchée sur le toit des voisins et, après plusieurs heures, s'en est jeté. Le narrateur perd connaissance devant cette scène mais remarque «la poésie de cet épisode».

 

Chap3

Découverte de l'amitié par la narrateur avec René. Scolarité à Henri-IV. Trois ans passent.

 

Chap4

Rencontre du narrateur avec Marthe qui est la fille d'amis de ses parents. Elle est fiancée à un soldat parti sur le front. Elle peint des aquarelles.

Chap5

Le narrateur décide de revoir Marthe plus tôt que prévu. Il se rend chez elle et est reçu par la mère de cette dernière qui l'informe que sa fille dîne chez ses beaux-parents avec son fiancé car celui-ci est en permission.

Un mois plus tard, par hasard, il la rencontre et, au lieu d'aller en cours, il l'accompagne pour faire ses courses. Elle doit meubler et décorer la chambre qu'elle va partager avec son fiancé. Elle se laisse influencer par les goûts du jeune homme. Se son côté, elle ne va pas déjeuner chez ses beaux-parents.

Après cette rencontre, le narrateur, en compagnie de son ami René, prend l'habitude de sécher les cours. Il surveille le courrier dans la boîte aux lettres pour intercepter celui du collège. René reçoit une lettre lui notifiant son renvoi du collège. Par prévention, le narrateur prévient son père qu'il va lui-aussi être renvoyé et qu'il souhaite arrêter d'aller au collège. Ce dernier, comme d'habitude, accepte la décision de son fils.

Chap6

Aucune lettre de renvoi du collège n'est arrivée. A la place, sa famille a reçu un courrier demandant le motif de ses absences et s'il se réinscrivait l'année suivante.

Chap7

Le narrateur reçoit un faire-part de mariage de Marthe et ,un mois plus tard, une lettre de celle-ci s'étonnant de ne plus avoir de ses nouvelles. Elle l'invite chez elle. Il y va tous les soirs et ils finissent par s'embrasser. Elle lui avoue son amour.

Chap8

Marthe reçoit des lettres du front écrites par son fiancé qui désespère : elle lui écrit de moins en moins et se montre peu amoureuse. Pas de relation sexuelle entre Marthe et le narrateur, trop timide.

Chap9

Le narrateur quitte le domicile familial vers 22h pour se rendre chez Marthe. Il invente une randonnée avec René le lendemain pour pouvoir découcher ( annonce un départ à 5h du matin). Il se rend chez sa maîtresse et ils ont leur première relation sexuelle. Le matin, la mère de Marthe vient rendre visite à sa fille mais elle trouve porte close.

Chap10

Le narrateur se montre odieux, jaloux avec Marthe.

Chap11

Marthe apprend dans une des deux lettres qu'elle n'a pas déchirées que la permission de son mari est reportée d'un mois. Le narrateur s'interroge beaucoup sur les sentiments de Marthe et les siens. La journée se termine et le narrateur rentre chez lui. Ses parents lui font comprendre qu'ils savent qu'il a menti ( René est passé chez eux) mais ne lui font aucun reproche.

Chap12

Avis des parents du narrateur : père plutôt fier de son fils tandis que sa mère voit d'un mauvais œil cette relation ( peur du «quand dira-t-on?»).

Chap13

Le narrateur passe toutes ses nuits avec Marthe. Permission de Jacques. Marthe envoie des lettres au narrateur qui ne lui répond pas.

Parallèlement René lui dit qu'une femme lui plaît. Pour vérifier que cela est réciproque, il demande au narrateur de vérifier si celle-ci répondrait à ses avances. Il accepte et trompe ainsi la confiance de René et celle de Marthe, mais sans remords.

Chap14

Jacques ne comprend pas pourquoi sa femme est si distante. Celle-ci demande à retourner vivre chez ses parents ( et retourne dans son appartement quand son mari est retourné sur le front). Jacques menace de se faire tuer sur le front s'il perd l'amour de Marthe. Il aide Marthe à répondre à ses lettres. Relation houleuse entre les deux amants.

Chap15

Marthe est victime du jugement populaire : les habitants de la ville de J... l'évitent et refusent de lui parler.

Chap16

M. et Mme Marin ( lui est conseiller municipal) organisent un raout-surprise chez eux dont le but est de surprendre les deux amants dans leurs ébats amoureux. Le narrateur se rend compte de leurs intentions et obtient de Marthe l'abstinence. Une fois les invités partis, ils rattrapent le «temps perdu».

Chap17

Mois de mai. Le narrateur dort moins souvent chez Marthe mais les deux amants fonts de longues promenades ensemble le soir.

Chap18

Le narrateur s'interroge sur l'amour qu'il éprouve. Marthe est très patiente avec lui, n'osant le contrarier.

Chap19

Mois de juin. Marthe reçoit une lettre de Jacques qui lui annonce qu'il est malade et rapatrié à Bourges. Il lui demande de guetter son train en se plaçant sur le quai de la gare. Marthe demande son avis au narrateur qui répond par le silence croyant sous-entendre un assentiment. Marthe prend au contraire ce comportement pour un refus tacite. Elle ne se rend pas au rendez-vous.

Jacques lui demande ensuite d'aller le voir à l'hôpital. Elle n'accepte que si le narrateur l'accompagne. Il lui demande de ne pas s'y rendre et elle accepte.

Le narrateur a une grande emprise sur Marthe.

Chap20

Marthe est enceinte mais n'ose le dire à son amant.

Chap21

Le narrateur est stupéfié par cette nouvelle et n'éprouve aucune joie. Il ne voit dans cette naissance future qu'une entrave à sa jeunesse.

Chap22

Marthe part rejoindre son mari en convalescence dans la Manche. La nuit précédent son départ, le narrateur est surpris de dormir profondément. Après de départ de celle-ci, le narrateur passe son temps à attendre ses lettres.

Chap23

Le narrateur rencontre Svéa, une amie suédoise de Marthe. Il lui donne rendez-vous chez sa maîtresse et lui fait des avances. Celle-ci n'est pas farouche puis finit par se débattre. Ils en restent là.

Quelques jours plus tard, il reçoit une lettre lui annonçant que son propriétaire lui a écrit pour lui dire que son appartement n'était pas un lieu de rendez-vous. Sur ce, elle ajoute qu'elle le quitte. Il lui répond en inventant une excuse à la visite de Svéa.

Chap24

Août. Marthe rentre de Granville et s'installe chez ses parents absents. Le narrateur partage toutes ses nuits avec elle. C'est une période de grand bonheur pendant laquelle ils évoquent l'avenir même si le narrateur est conscient de l'aspect éphémère de leur amour.

Visite de Paul, cousin de Marthe. Il n'est pas choqué par leur relation mais c'est parce qu'il la croit superficielle. Il leur propose d'utiliser sa garçonnière à Paris. Tous les trois passent la nuit dans la maison des parents de Marthe.

Chap25

Fin septembre. Marthe dit à son amant qu'elle a prévenu ses parents et Jacques de sa grossesse. C'est l'occasion pour le narrateur de constater que celle-ci peur lui mentir car elle lui avait déclaré que Jacques ne l'avait pas touchée en mai.

Chap26

Premiers jours d'automne. Amour passionnel du narrateur malgré le corps de sa maîtresse qui se déforme.

Chap27

La mère du narrateur intercepte des lettres de Marthe est apprend que cette dernière est enceinte. Elle ne peut y croire, trouvant son fils trop jeune.

Le père du narrateur oscille entre une conduite autoritaire et laxiste. Quant aux parents de Jacques ils apprécient de moins en moins leur belle-fille.

Chap28

Jacques ignore toujours qu'il n'est pas le père de l'enfant de Marthe. Le père du narrateur menace de lui apprendre puis dit à son fils que c'est chose faite. Le narrateur est soulagé que l'information soit dite. Finalement, il s'agissait d'un mensonge.

Chap29

Le père du narrateur insiste pour que ce dernier rentre dormir dans le foyer familial après plusieurs nuits passées chez Marthe. Il refuse et les deux amants décident d'aller dormir à l'hôtel ( pour éviter que la domestique des parents du narrateur ne le trouve chez elle). Une fois arrivés à Paris, le narrateur ne peut se résoudre à prendre une chambre et les deux amants retournent à J. Cette escapade est un supplice pour Marthe qui est enceinte.

Chap30

«Marthe comprit tout :(...) il ne pouvait y avoir d'autre issue que la mort».

Chap31

Le lendemain, Marthe tombe malade et le médecin lui impose de retourner vivre chez ses parents car elle a besoin de soins. Le narrateur l'accompagne puis la quitte sans effusion. Ses parents brulent devant elle les lettres de son amant. De son côté, elle envoie des lettres à peine lisibles. Le narrateur tente de se réintégrer au sein de sa famille.

Armistice. Le narrateur s'ennuie au spectacle de la fin de la guerre.

Chap32

Le narrateur reçoit une lettre de la mère de Marthe qui lui demande de venir chez eux. Quand il arrive, elle lui dit que c'est une erreur. Plus tard, il rencontre le frère de Marthe qui lui apprend que sa sœur, alors au plus mal implorait sa visite et que son père avait forcé sa mère à le prévenir.

Le narrateur reçoit une lettre de Marthe qui lui paraît étrange dans son évocation de leur avenir commun.

En janvier, le bébé naît ( alors qu'il était attendu pour mars). Le narrateur a du mal à réaliser qu'il est père. La prématurité de cette naissance lui permet de douter : neuf mois plus tôt Jacques était en permission, l'enfant est donc le sien. Sentiment de jalousie. Finalement, il reçoit une lettre de Marthe qui lui explique que cet enfant est le sien et qu'il est prématuré. Elle lui dit aussi qu'elle a failli mourir en couches.

Chap33

Les frères du narrateur rentrent à la maison en annonçant la mort de Marthe. Le narrateur, d'abord sous le choc, ne réalise pas, puis est abasourdi.

Chap34

Le narrateur apprend que Marthe est morte en l'appelant et que l'éducation de son fils va être prise en charge par Jacques.

Repost 0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 18:29
Roman largement autobiographique qui aborde les thèmes de l'écriture littéraire,  de l'ascension sociale due à un travail acharné et de l'amour passionné d'un homme pour une femme appartenant à une classe sociale supérieure à la sienne. C'est aussi une peinture de la société américaine au début du XXème siècle.
Laissez-vous porter par le récit de ce parcours atypique... (avant de lire le résumé proposé ici).


Résumé de Martin Eden de Jack LONDONimages-copie-40.jpg

 

Publié en 1907-1908 en feuilleton dans un mensuel californien puis en un volume en 1909. Le numéro des pages correspond à celles  de l'édition ci-contre (10/18)

 

Chapitre 1 (pp11-24)

Martin et son ami Arthur entrent dans le hall d'un luxueux appartement. Martin doit être présenté à la famille d'Arthur. Il rencontre Ruth et se trouve subjugué par sa beauté tout en éprouvant un sentiment d'infériorité ( elle est belle, sait parler de littérature, est étudiante à l'université).

 

Chapitre 2 (pp24-36)

Martin rejoint la famille d'Arthur dans la salle à manger et se place à table. S'y trouvent les deux frères d'Arthur, leur sœur Ruth et leur mère. On découvre les circonstances dans lesquelles se sont rencontrés Arthur et Martin : Martin est venu en aide à Arthur sur le transbordeur alors que des ivrognes cherchaient à se bagarrer avec lui « ( (bagarre) dont l'issue menaçait d'être fâcheuse pour lui ».

L'attirance de Martin pour Ruth persiste et Ruth est aussi fascinée par son physique (mais elle est consciente de leur différence d'appartenance sociale).

 

Chapitre 3 (pp 37-45)

Martin rentre chez lui « ivre » d'admiration, d'amour pour Ruth. Il vit dans une chambre louée à son beau-frère située au-dessus de l'épicerie qu'il tient avec sa sœur ( M. et Mme Higginbotham). La médiocrité de ces lieux le frappe. Il trouve sa sœur épuisée et son beau-frère aigri.

Un « monde de mesquinerie, d'égoïsme et de basse hypocrisie ».

 

Chapitre 4 (pp 46-51)

Martin, dans sa chambre, se place devant le miroir et s'observe en s'imaginant être à la place de Ruth. Le lecteur suit le fil de ses pensées. Il prend de nouvelles résolutions pour être digne de Ruth.

 

Chapitre 5 (pp 52-59)

Le lendemain matin, Martin prend son petit-déjeuner avec Jim ( l'apprenti). Leur conversation met en lumière l'attrait physique que Martin exerce sur les femmes. Puis, Martin se rend à la bibliothèque et se trouve abattu par la quantité d'ouvrages à consulter.

 

Chapitre 6 (pp 60-69)

Martin continue à se rendre à la bibliothèque. Un soir,il va au théâtre pour essayer d'apercevoir Ruth ( à son insu). Il fait la connaissance de deux ouvrières (Lizzie et une autre). Cette rencontre creuse encore l'idée de la différence sociale entre son milieu et celui de Ruth.

 

Chapitre 7 (pp 70-81)

Le bibliothécaire avec qui il a sympathisé lors de ses fréquentes visites à la bibliothèque le conseille en lui indiquant les convenances pour rencontrer Ruth. Martin se rend chez Ruth et lui parle de son désarroi vis à vis de l'ampleur des connaissances à acquérir. Ruth accepte de l'aider ( et en éprouve de l'orgueil).

 

Chapitre 8 (pp 82-91)

Martin fréquente Ruth régulièrement. Description des perceptions de l'autre par chacun d'eux. Ruth cite l'exemple de M. Butler ( qui a réussi et est devenu riche). Cet exemple de réussite met en valeur les qualités intellectuelles de Martin et l'étroitesse des idées de Ruth.

 

Chapitre 9 (pp 92- 101)

Martin est de retour après un voyage en mer de huit mois (quête d'un trésor). Il prend une grande décision : il décide de se mettre à écrire ( récits de voyages et pour enfants) pour Ruth et pour les autres et ils envoie ses textes à différents éditeurs. Puis, il rencontre Ruth et lui annonce ses projets.

 

Chapitre10 (pp102- 109)

Un an après leur première rencontre, Martin dîne chez les Morse sur lesquels il produit une bonne impression. Ruth lui conseille de faire des études supérieures. Les résultats des tests sont mauvais ( sauf en grammaire). Ruth lui conseille d'aller à l'école du soir mais il refuse argumentant qu'il apprend mieux tout seul. Elle tombe peu à peu amoureuse de Martin mais sans s'en rendre compte.

 

Chapitre11 (pp110- 118)

Martin écrit des poèmes et des récits en prose mais sans être publié. Il consacre la quasi-totalité de son temps à l'écriture et à la lecture, ne dormant que cinq heures par nuit et se rendant chez Ruth un après-midi par semaine. Il découvre qu'elle est femme ( incident du jus de cerise sur les lèvres).

 

Chapitre12 (pp119-124)

Martin est invité à une conférence par Ruth. Ils y vont, Martin est angoissé par les bonnes manières à adopter vis à vis de Ruth. Ils rencontrent Lizzie ( une ouvrière que Marin connaît, il avait fait sa connaissance lors d'un sortie au théâtre). A la fin du chapitre, Martin a des doutes sur ses possibilités de réussite à cause du milieu dont il est issu.

 

Chapitre13 (pp125- 137)

Martin découvre les théories du philosophe Herbert Spencer. Elles le passionnent. Puis conversation chez Ruth avec Olney sur la culture et son utilité. Il apparaît que l'entourage de Martin est moins cultivé que ce qu'il pouvait croire- Ruth y-compris.

 

Chapitre14 (pp138-150)

Les écrits de Martin ne sont toujours pas publiés. Il va bientôt être sans argent. Lors d'un promenade en tête à tête avec Ruth, Martin lui lit trois de ses écrits et lui demande ce qu'elle en pense. Elle n'ose être franche. Sa médiocrité apparaît encore.

 

Chapitre15 (pp151-160)

Martin se souvient d'une bagarre qui s'est reproduite de nombreuses fois avec un camarade d'école avant que Martin ne prennent le dessus. Ce souvenir met en valeur le caractère têtu de Martin.

 

Chapitre16 (pp161-170)

Martin doit trouver du travail car ses réserves d'argent sont épuisées. Il se rend dans un bureau de placement et rencontre Joe qui lui propose d'être son second dans un blanchisserie située à 75km d'Oackland. Martin accepte. Ce travail est épuisant et ne laisse que très peu de temps libre. Martin cesse de lire et n'a pas le courage de retourner à Auckland en vélo le week-end (150km, aller-retour).

 

 

Chapitre17 (pp171-179)

Martin continue à travailler à la blanchisserie avec acharnement. Il est épuisé et ne peut plus du tout se consacrer à la lecture. Le 2ème w-e, il boit avec Je dans un bar pour soulager sa fatigue. Ruth sort peu à peu de son esprit.

 

Chapitre18 (pp180- 185)

Martin réussit à passer quelques w-e sans boire en enfourchant son vélo pour se rendre à Auckland où il fuit pour se reposer. Un jour il se remet à boire et prend un décision : il va arrêter de travailler à la blanchisserie et reprendre les voyages en mer. Joe de son côté souhaite devenir chemineau (vagabond ou hobo en anglais: consiste à se déplacer dans les trains de marchandises à travers le pays pour trouver du travail).

 

Chapitre19 (pp 186- 194)

Martin rentre et se remet à lire. Il retrouve Ruth qui est elle-aussi rentrée.

Ruth et sa mère ont une conversation à propos de Martin : La mère de Ruth trouve que martin n'est pas assez bien pour sa fille mais Ruth la rassure rapidement en lui disant qu'elle n'est pas amoureuse de lui. Le lecteur apprend que Ruth doit partir un an dans l'est du pays.

 

Chapitre20 (pp 194- 201)

Ruth et Martin se rapprochent physiquement à deux reprises:

  • il la masse chez elle alors qu'elle souffre de migraine;

  • ils se placent l'un contre l'autre lors d'une promenade en bateau au clair de lune ( et se séparent brutalement quand la lumière de la lune les éclaire).

Ruth est toujours persuadée qu'elle n'est pas amoureuse de Martin et qu'elle contrôle leurs relations.

 

Chapitre21 (pp202-209)

A la fin de l'été, Martin et Ruth s'enlacent et s'avouent leur amour.

 

Chapitre22 (pp210-218)

Ruth parle à sa mère de sa relation avec Martin. Cette dernière désapprouve, ainsi que son père, mais ils choisissent de les laisser se voir en acceptant l'idée de fiançailles officieuses. Martin explique à Ruth la manière dont il compte gagner de l'argent ( en écrivant), elle est déçue, ayant espéré qu'il devienne notaire.

 

Chapitre23 (pp219-225)

Martin loue maintenant une chambre chez Maria Silva, très pauvre et mère de sept enfants. Il redouble de travail ( écrit, lit et apprend). Ses seules distractions sont ses visites chez sa sœur Gerturde ou chez Ruth.

 

Chapitre24 (pp226-236)

Martin n'a plus d'argent et est endetté dans différents magasins ( alimentation principalement). Tous ses écrits sont refusés.

Ruth et Martin sont en désaccord sur les questions intellectuelles ( rôles des critiques, profs d'université, musique, etc.)

 

Chapitre25 (pp237-247)

Maria Silva aide Martin en lui fournissant ponctuellement de la nourriture. Il vit dans une extrême pauvreté. Un jour, il reçoit un courrier qui lui annonce qu'un de ses manuscrits va être publié à un prix nettement inférieur à celui qu'il attendait. Il tombe malade (grippe).

 

Chapitre26 (pp248-259)

Martin a toujours la grippe. N'ayant pas de ses nouvelles, Ruth lui rend visite et découvre la pauvreté dans laquelle il vit. Un second manuscrit est accepté, cette fois pour 40$. Ruth n'ose lui demander de renoncer à l'écriture mais obtient de lui qu'il arrête de fumer.

 

Chapitre27 (pp260-275)

D'autres de ses textes sont publiés bien que Martin les juge sans valeur littéraire. Il règle ses dettes puis se rend chez Ruth qui est en train de recevoir des hommes et des femmes de son milieu ( sur une idée de sa mère). Martin a une conversation passionnée avec un prof de l'université ( professeur Caldwell). Il juge les autres invités médiocres.

 

Chapitre28 (pp276-282)

D'autres textes sont publiés mais ils sont peu ou pas payés ( revues de second ordre). Puis il connaît de nouveau une période de pauvreté.

 

Chapitre29 (pp. 283-295)

Les manuscrits de Martin sont irrégulièrement publiés et souvent modifiés ou coupés par les éditeurs, ce qui met Martin en rage.

Parallèlement, il réalise la médiocrité des gens qui l'entourent. Il comprend qu'il ne faut pas confondre intelligence et éducation. Martin est plus seul que jamais (« Il jeta un coup d'œil à ses livres. C'étaient les seuls camarades qui lui restaient »). sa propre sœur le force à détruire un poème qu'il a écrit sur elle.

 

Chapitre30 ( pp296-306)

Ruth se montre de plus en plus septique vis à vis de la vocation littéraire de Martin d'autant que son père lui a proposé un emploi dans l'entreprise familiale.

 

Chapitre31 (pp307-316)

Gertrude, la sœur de Martin se rend compte qu'il est pauvre et affamé et l'invite à passer manger quand son mari est absent.

Chez Ruth, il rencontre Brissenden, un intellectuel avec qui il sympathise.

 

Chapitre32 (pp 317-323)

Martin et Brissenden se lient d'amitié et échangent sur la littérature et l'amour quotidiennement. Martin lui annonce qu'il est amoureux de Ruth et son ami lui répond que c'est un petite bourgeoise pas assez bien pour lui.

 

Chapitre33 (pp324-331)

Martin se rend à la rédaction de la revue « Le Transcontinental » et parvient à toucher l'argent qui lui est dû (5$) par la force. Il tente de faire la même chose dans une autre rédaction mais il se fait éconduire.

 

Chapitre34 (pp 332-338)

Martin ne peut se rendre chez Ruth car il n'a pas de complet élégant à se mettre. Il lui avoue avoir refusé un travail aux Postes ( il avait été reçu premier au concours de recrutement ). Ruth repart chez elle fâchée. Martin se retrouve de nouveau seul ( son beau-frère refuse de réparer son vélo). Entre-temps, il monte à Maria comment mieux s'occuper du linge ( alors qu'elle est souffrante).

 

Chapitre35 (pp339-344)

Brissenden est revenu. Avec Martin ils échangent leurs écrits et s'admirent mutuellement. Brissenden donne 100$ à Martin qui gâte, avec cette somme, Maria et ses enfants. Alors qu'il se promène dans la rue avec eux, il rencontre Ruth et sa mère qui éprouvent une grande honte à le voir fréquenter des gens de son mile. Plus tard, Ruth lui en fait part.

 

Chapitre36 (pp345-354).

Martin poste « La honte du soleil » et le poème de Brissenden pour une revue ( sans son accord).

Lors d'un diner chez Ruth, il s'emporte contre un juge de la Cour Suprême à propos du philosophe Spencer. Sa réaction choque. Ruth désapprouve.

 

Chapitre37 (pp 355-360)

Martin se rend avec Brissenden à une assemblée socialiste dans laquelle il se fait remarquer ( notamment par un jeune reporter).

 

Chapitre38 (pp361- 369)

Le lendemain, un article dans le journal lui est consacré. Le journaliste qui en est l'auteur lui rend visite mais il se fait fesser par les deux hommes. Martin reçoit une lettre de rupture de Ruth et de nombreuses portes se ferment (sœurs, fruitiers,...).

 

Chapitre39 (pp370- 377)

Dans la rue, il rencontre Ruth qui confirme sa décision de rupture. Par courrier, il apprend que le poème de Brissenden est publié. Lorsqu'il se rend à son hôtel pour l'avertir, il apprend que ce dernier s'est tiré une balle dans la tête.

Martin est de nouveau seul, pauvre et affamé.

 

Chapitre40 (pp 378-385)

Martin est triste et las. Il lit les nombre polémiques concernant « L'éphémère » de Brissenden et en est profondément attristé.

Un jour, il apprend qu'un de ses textes est publié, puis un autre et d'autres encore. Il touche de l'argent, peut rembourser ses dettes et ouvrir un compte à la banque. Il rencontre Gertrude et lui donne de l'argent.

 

Chapitre41 (pp386-396)

Martin se rend au pique-nique des briqueteurs où il rencontre ses anciens amis et Lizzie ( qui est éperdument amoureuse de lui). Il se refuse à elle et quitte celle-ci plus seule que jamais.

 

Chapitre42 (pp397-407)

La fortune et la popularité de Martin augmentent encore mais il n'en demeure pas moins seul. Il n'écrit plus une ligne, ne lit plus et attend que tous ses manuscrits soient vendus pour partir.

 

Chapitre43 (pp408- 417)

Une réflexion l'obsède :  « J'étais le même » ( sans le succès et sans l'argent). Sans rancune, il enrichit ses deux beaux-frères et ses sœurs. Il est cependant très aigri.

 

Chapitre44 (pp 418-433)

Ruth se présente chez Martin et lui déclare son amour. Il reste indifférent et il la congédie.

 

Chapitre45 (pp 434-447)

Martin est très seul et très malheureux. Aucune compagnie humaine ne lui plaît. Il embarque mais retrouve la même solitude. Il est sans énergie et a perdu goût à tout. C'est en lisant un poème de Swinburne qu'il trouve la solution : il décide de mettre fin à ses jours. Il passe par le hublot de sa cabine et se laisse tomber en mer à mille lieues de toute côte.



Repost 0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 16:45
Romans actuels
images-copie-37.jpgPublié en 1999.
"Stupeur et tremblements est entièrement autobiographique. Mais je suis une romancière et, pour moi, il suffit qu'on raconte quelque chose en travaillant le style pour écrire un roman. Cette histoire m'est arrivée à cent pour cent : j'ai seulement déguisé les noms de la compagnie et des personnages."  A. Nothomb

images-copie-39.jpgImpossible de ne pas poursuivre la lecture de ce roman quand on l'a commencé surtout quand on connaît son caractère autobiographi
images-copie-38.jpgque. On adore l'insolence de la narratrice confrontée à la cruauté  et à l'hostilité des adultes qu'elle ne comprend pas. Et l'on se demande pourquoi elle ne se révolte pas plus...
150p. environ
Adapté au cinéma en 2004.

Repost 0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 11:19
images-copie-34.jpgRécit (nouvelle?) réaliste sur fond historique (guerre franco-prussienne de 1870) publié en 1880 par Maupassant.

L'intrigue :
En Normandie, pendant la guerre de 1870, dix voyageurs montent dans une diligence pour quitter Rouen qui vient d'être investie par l'armée prussienne ( la nouvelle commence par une longue description de la débâcle française). Ils se dirigent vers Dieppe. Les passagers forment un microcosme, chacun d'entre eux représentant un échantillon de la société provinciale du  XIXème. La présence de Boule de suif, prostituée qui tient son surnom de sa corpulence,  heurte la sensibilité de ses compagnons. Ceux-ci, outrés d'une telle promiscuité, s'accordent à ignorer la jeune femme. Les péripéties du voyage vont mettre à jour les bassesses et les mesquineries des uns et des autres. Maupassant s'attache à montrer que les qualités humaines ont finalement peu à voir  avec le statut social.
Voir le résumé complet sur le lien : maupassant.free.fr

"Un chef d'oeuvre de composition, de comique et d'observation" Flaubert.

Plusieurs adaptations cinématographiques dont une très libre : le wesimages-copie-35.jpgtern de John Ford, La chevauchée fantastique, avec John Wayne, qui transpose une partie de l'intrigue de la nouvelle dans l'univers très hollywoodien des cow-boys et des indiens.
Voir lien : link

Repost 0
Published by laucadet - dans Contes et nouvelles
commenter cet article
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 15:53
images-copie-31.jpg
Ce roman policier a été publié en 195O. On le trouve en poche aux éditions Presse-Pocket, préfacé par Hitchcock. Le récit se déroule aux Etats-Unis dans les états de New York et de Floride, ainsi qu'au Mexique.

L'intrigue:
Les deux personnages principaux, Guy et Bruno, se rencontrent dans le train qui les emmène en Floride, le Nord Express. Bruno ex
erce une sorte de fascination sur Guy. Lors d'une conversation dans le wagon, Guy parle de sa femme expliquant qu'elle l'empêche d'être heureux parce qu'elle le manipule pour éviter leur divorce, et Bruno annonce qu'il déteste les femmes et son père qui rend malheureux sa mère. Bientôt, une idée émise par Bruno surgit : "Chacun de nous assassine pour le compte de l'autre! D'accord? Nous nous sommes rencontrés dans un train, c'est bien ça? Donc personne ne sait que nous nous connaissons. Nos alibis sont parfaits!"
Miriam, la femme de Guy doir être tuée par Bruno, quant à ce dernier, il tuera le père de Bruno...
Dès cet instant, Guy va vivre un cauchemar. Pris au piège malgré lui, il va subir la fascination de Bruno, partager sa culpabilité, et devenir insidieusement son double...

Ce roman aborde le thème de la manipulation en décivant comment un être, à un moment particulier de sa vie, peut être influencé par un autre, doté d'une personnalité et d'un terrible pouvoir de persuasion. Le lecteur ne peut qu'assister, impuissant à la perte des personnages.


Ce roman a été adapté plusieurs fois au cinéma, notamment par Hitchcock en 1951.
Repost 0
Published by laucadet - dans Policiers et polars
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 09:51

images-copie-15.jpg

Un classique de la littérature, écrit en langue anlaise et publié en 1959.
 Pour  le roman Lolita :
Impressions et commentaires de lecture à retrouver sur le forum
http://whoopsy-daisy.forumactif.net/lectures-de-groupe-f12/

Lolita est une lecture difficile... réservée à un public averti car certains propos peuvent être choquants.
Le sujet du récit d'abord. Humbert Humbert, pédophile, se confie alors qu'il est emprisonné. Il raconte son parcours, sa fascination pour les "nymphettes", son amour immodéré pour Lolita, fillette de 12 ans.  Alors il faut aller au delà de l'envie de rejeter cette confession et entrer dans l'univers de ce monstre en laissant de côté les tabous... Plaisir garanti avec, à la clé, de multiples pistes de réflexion...
Repost 0
Published by laucadet - dans Romans du XXème
commenter cet article
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 21:01
images-copie-28.jpgimages-copie-27.jpgimages-copie-26.jpg
L'oeuvre de Maupassant et l'écrivain...
Voici le lien vers un blog très bien fait pour aborder par thème ou lire les contes et nouvelles Maupassant. Les entrées sont multiples et les classements aussi(classement par thème, ordre chronologique ou ordre alphabétique ou encore par regroupement dans les recueils). On trouve aussi de nombreux éléments biographiques sur l'écrivain.
Les romans de Maupassant sont aussi en ligne ( intéressant pour capturer des extraits).
link
Repost 0
Published by laucadet - dans Contes et nouvelles
commenter cet article
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 15:25
Auteur Anna Gavalda, recueil de nouvelles publié en 1992.images-copie-25.jpg
Grand succès auprès des adolescents (presque 2 millions d'exemplaires vendus). Prix RTL-Lire. Ces nouvelles ont été traduites dans une trentaine de langues.
Sont mis en scène des gens ordinaires  à qui il arrive des choses tout aussi ordinaires... Mais voilà, la lecture est facile, le ton est juste et le lecteur se laisse entraîner dans les différents univers évoqués pour être témoin de rencontres, de retrouvailles, d'histoires d'amour, de drames... Les registres utilisés par l'auteur sont multiples et permettent de faire ressentir toute une palette d'émotions.

Résumé des nouvelles du recueil

Petites pratiques germanopratines
Après s'être souri dans la rue, un homme et une femme se retrouvent le soir au restaurant. Toutes les conditions sont réunies pour que ce rendez-vous soit idyllique. Mais le téléphone portable de l'homme sonne et il ne peut s'empêcher de regarder son écran pour voir s'il a reçu un message...

I. I. G
Cette nouvelle évoque tout d'abord le bonheur ressenti par une femme qui  apprend qu'elle est enceinte. Seulement, au cours du 2ème trimestre de la grossesse, tout s'interrompt brutalement.

Cet homme et cette femme
Un homme et une femme voyagent dans une voiture de luxe vers leur maison de campagne. Malgré leur niveau de vie élevé et le fait qu'ils forment un couple, ils sont seuls et semblent malheureux.

The Opel touch
Une jeune étudiante raconte à quel point elle se sent seule : "Je lui dis que mon coeur est comme un grand sac vide."

Ambre
Un homme du show-biz hyperactif, drogué, séducteur rencontre une femme, Ambre, photographe. Il parvient à la séduire alors que son coeur était resté insensible depuis de nombreuses années.

Permission
Nouvelle dont est extraite le titre du recueil :"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part."
Un jeune soldat rejoint sa famille lors d'une permission. Il se sent seul et inférieur à son frère aîné à qui tout réussit. Personne ne l'attend à la gare. C'est son anniversaire.
Lorsqu'il arrive chez lui, il découvre que tous l'attendaient, cachés pour lui faire une surprise. Il rencontre l'amie de son frère dont il tombe immédiatement amoureux. L'histoire se termine bien puisque la jeune fille quitte son frère pour venir rejoindre le jeune soldat.

Le fait du jour
Un représentant en charcuterie d'une grande société raconte comment, suite à un moment d'inattention, il s'est trouvé être responsable d'un grand carambolage automobile qui a provoqué une dizaine de décès et de nombreux blessés.

Catgut ( Anna Gavalda a été assistante vétérinaire)
Une vétérinaire de campagne raconte comment elle a été victime d'un triple viol chez des paysans qui l'avaient appelée une nuit pour une intervention imaginaire. Elle décrit comment, en représaille, elle les a émasculés puis recousu leurs parties génitales à la mauvaise place avec du "Calgut".

Junior
Il est raconté comment deux jeunes hommes amis, l'un fils de paysans et l'autre fils d'un industriel, tous deux devenus riches, abiment, un soir de sortie, la Jaguar du père industriel, en percutant un sanglier puis en le chargeant dans la voiture. L'intérieur et l'extérieur du véhicule sont saccagés alors qu'ils avaient emprunté cette voiture sans autorisation.

Pendant des  années
Un homme quarantenaire retrouve après de nombreuses années celle qu'il a aimé d'amour fou alors qu'il n'a jamais cessé de penser à elle: elle l'appelle un jour et lui demande de le revoir. Elle lui annonce qu'elle est malade et elle sait que cette rencontre la fera frissonner. Il accepte et la quitte en pleurs.

Clic-clac
Un homme vie avec ses deux soeurs : ce sont deux jeunes femmes à forte personnalité. Il est amoureux d'une de ses collègues de travail mais n'ose se déclarer. Un soir, lors d'une fête dans leur appartement, l'une des soeurs découvre de la lingerie qu'il a acheté  pour offrir à sa collègue. Tous les convives se moquent de lui. Le lendemain, il décide de déménager.
Sa collègue s'invite chez lui et un relation commence entre eux...

Epilogue
Une femme (l'auteur) dépose par la poste son recueil de nouvelles chez l'éditeur. Plus tard, il la reçoit et lui annonce qu'elle doit encore travailler. Elle reste tétanisée dans son fauteuil et ne peut plus se lever pour quitter le bureau dans lequel ils se trouvent. Le soir, elle sera transportée sur le trottoir et connaîtra le bonheur...

Repost 0
Published by laucadet - dans Contes et nouvelles
commenter cet article
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 15:10
Mateo Falconeimages-copie-24.jpg (1829) Prosper Mérimée
Matéo est un ancien bandit corse repenti. Alors qu'il a laissé son fils Fortunato seul à la maison, un homme pursuivi par des brigadiers demande à l'enfant de la cacher. Ce dernier accepte contre une  pièce d'or. Mais lorsque l'adjudant arrive, le jeune garçon va avoir du mal à résister face à l'insistance de l'homme qui sait comment s'y prendre pour le faire céder...
Une courte nouvelle tragique dans laquelle l'évocation des lieux occupe presque une part aussi importante que les personnages. Un récit assez facile à lire et imprégnée de la culture corse.
Repost 0
Published by laucadet - dans Contes et nouvelles
commenter cet article

Profil

  • Everina
  • J'adore lire... Je dévore une soixantaine de livres par an, surtout des romans. Je lis des classiques français, des textes actuels et de la littérature anglo-saxonne.
J'aimerais partager mes coups de coeur, mes lectures du moment, mes résumés..
  • J'adore lire... Je dévore une soixantaine de livres par an, surtout des romans. Je lis des classiques français, des textes actuels et de la littérature anglo-saxonne. J'aimerais partager mes coups de coeur, mes lectures du moment, mes résumés..

La liste de Léo, 10 ans

ete-2009-257.jpgLéo est en CM2. Ce qu'il préfère lire, ce sont les ouvrages documentaires. Les techniques, il adore... Cependant, de temps en temps, il se plonge dans un roman. Ah oui,j'oubliais, il adore lire et relire les Tom Tom et Nana.


En ce moment son livre préféré, c'est Comprendre comment ça marche aux éditions  NATHAN.images-copie-2

Il a lu aussi un roman policier : Gare au carnage, Amédée Petipotage, écrit par Jean-Loup Crépeau.
images-copie-3

images-copie-23.jpg

Petit roman portable de Rachel Hausfater et Yaël Hassan: C'est l'histoire -en quelques dizaines de pages- de Chloé qui perd son  portable. Quelqu'un le ramasse et nous voilà en train de suivre le parcours du téléphone...
Ce texte est un dialogue très rythmé entre différents personnages. Il est très facile à lire, le vocabulaire y est très actuel ( un peu comme le téléphone). Et il n'y a aucune description. Impossible de le lâcher avant que Chloé ait enfin retrouvé son objet préféré et indispensable... Lecture-plaisir garantie...
images-copie-57.jpg
En ce moment, il lit La Sixième de Suzie Morgenstern et c'est d'actualité car il ne reste que quelques mois avant de faire le grand saut...

Rechercher

La liste de Roméo, 15 ans

Roméo vient d'eete-2009-137.jpgntrer en seconde en septembre. Ce n'est pas un gros bosseur mais il est passionné par le 7ème art. Alors, au lieu de lire, il préfère regarder des films. je peux vous dire qu'il en a vu! et qu'il en voit encore et encore... Son genre préféré, cest le film d'horreur, d'ailleurs, il adore aussi en tourner. Il imagine des scénarios terribles dans lesquels il met son entourage à contribution. Chacun des membres de la famille a droit à son rôle. Quant aux lieux de tournage... ils dépendent de l'endroit où on se trouve. En Bretagne, dans l'Aveyron, à la maison. Ses films, ou au moins leur bande-annonce sont en ligne...
Heureusement, depuis peu, il se tourne vers d'autres genres...


Bon de temps en temps, il est bien obligé de lire, au moins pour le cours de français.

images-copie-9.jpg


Récemment, il a bien aimé Le Joueur d'échec de S. Zweig.
Il adore Le portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde. En plus, il a travaillé sur une adaptation cinématographique en classe...

images-copie-10.jpg

Actuellement, il lit ( de force, pour le lycée ) Les Souffrances du Jeune Werther de Goethe.

Oeuvre tout d'abord anonyme publiée en 1774 par un libraire en Allemagne. Ce récit par lettres fut un scandale, accusé de faire l'apologie du suicide.

Cela n'empêche par le succès du texte, en Allemagne d'abord puis au delà des frontières et Mme de Staël écrira que Werther a causé plus de suicides que la plus belle femme du monde...

Voir le résumé des toutes premières lettres...images-copie-45.jpg

 

La liste de Salomé, 16 mois...

img719.jpg

















UN LIVRE A LIRE ET A CHANTER

"L'était une petite poule grise ...
images-copie-4.jpg


images-copie-6.jpg
Mais aussi
Un petit livre cartonné...
"Oh! le petit chat!
images-copie-7.jpg
Bonjour, le petit chat!"



images-copie-8.jpg
Sans oublier

La Maison du Petit Chaperon rouge

(éd. Casterman)

"Dans la maison du petit chaperon rouge, le loup s'est déguisé en grand-mère, après l'avoir mangée..."

Des illustrations et un texte rigolos pour revisiter ce conte classique de Perrault.

animôme (l'école des loisirs)images-copie-44.jpg
"Moi c'est Gaston
le p'tit cochon
et j'ai la queue
en tire-bouchon
.
Plein de couleurs, un texte court de quatre vers associé à chaque dessin d'animal à la manière d'une comptine. L'ensemble est joyeux et chantant. Livre cartonné.
Salomé adore et nous le met souvent entre les mains...







ZOOM SUR... Mon coup de coeur

images-copie-46.jpg

images-copie-47.jpgLe mec de la tombe d'à côté
Roman suédois qui traduit en de nombreuses langues. C'est un grand succès, paraît-il ( source : les éditeurs ).
 Paru en 2009 chez Actes Sud. 7,5 euros. 253p.

En ce moment, je lis...


Gatsby le Magnifique

F. Scott Fitzgeraldimages-copie-41.jpg

Que lire au lycée?

Que lire quand on est élève de lycée?
Pas facile  de choisir un livre qui soit sympa et qui permette en même temps de se constituer une petite culture littéraire pour réussir les épreuves du bac.

Voici quelques idées de lectures... réparties en trois catégories :
- pour les "picoreurs",
- pour les "appétits modérés",
- pour les "boulimiques"...